OM : Sampaoli reçoit un coup de pouce pour entamer la saison, Daniel Riolo s’étouffe
Daniel Riolo (Journaliste RMC Sport)Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Crouzet
REACTION

OM : Sampaoli reçoit un coup de pouce pour entamer la saison, Daniel Riolo s’étouffe

Alors que l’OM doit se déplacer à Montpellier pour le compte de la première journée de L1, une nouvelle pourrait bénéficier aux Marseillais. Ce qui fait réagir Daniel Riolo.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des joueurs les plus capés de l'histoire

La Mosson sans ses ultras dès la première journée ? C’est en tout cas ce qu’ont laissé entendre les ultras montpelliérains dans leur dernier communiqué. Mécontents de l’instauration du pass sanitaire pour pouvoir accéder aux stades, ils ont affirmé ne pas vouloir être présents dans l’enceinte héraultaise face à l’OM le premier week-end d'août afin de contester les choix du gouvernement. "Nous, Ultras de Montpellier, avons décidé de ne pas nous plier aux mesures liberticides engendrées par le Pass Sanitaire (...) Nous ne cautionnerons pas une société à deux vitesses, avec ses parias et ses bons élèves", ont-ils clamé.

Daniel Riolo étonné de cette décision 

Daniel Riolo n’a pas manqué de réagir à cette décision, pointant du doigt les stades vides depuis plus d’un an. « Si comme à Montpellier, les Ultras ne reviennent pas au stade pour contester le pass sanitaire, alors là, s'est-il esclaffé sur Twitter. Il y a un an on pleurait tous les stades vides en rêvant d’une solution et là on y va pas ? ». Et blâmant également d’une certaine manière que cet acte politique vienne gâcher son plaisir de revoir de l’ambiance dans les stades : « La santé devient donc un acte politique utilisé par tous les extrémistes. ». Les joueurs du MHSC vont donc devoir faire sans le soutien de leurs supporters les plus fervents lors de la 1re journée de Ligue 1. 

Le MHSC sans ses supporters face à l'OM, Riolo réagit

Alors que l’OM doit se déplacer à Montpellier pour le compte de la première journée, les ultras montpelliérains ont décider de boycotter la rencontre pour contester la mise en place du Pass Sanitaire obligatoire.