Album photo

Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Zapping But! Football Club
1/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

OL : le Top 5 des parcours européens des Gones

L'OL faisant son entrée dans la Ligue Europa 2021-22, l'occasion est belle de revenir, images à l'appui, sur les plus beaux paroucrs européens de l'histoire du club.

2/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

5e place : quart de finale de la Ligue des Champions 2004-05, éliminé par le PSV Eindhoven (1-1, 1-1 (2-4 aux tab)

Des années fastes de l'OL, l'équipe dirigée par Paul Le Guen cette saison-là était sans doute la plus forte et la plus séduisante. Avec son milieu Essien – Diarra – Juninho, Lyon fait peur à l'Europe entière, sort premier d'une poule avec Manchester United, Fenerbahçe et le Sparta Prague, ridiculise les allemands du Werder Brême (3-0 puis 7-2 à Gerland) avant de tomber les armes à la main sur la pelouse de la surprise Eindhoven. P****, il y avait penalty sur Nilmar !

3/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

4e place : demi-finales de la Coupe des Coupes 1963-64, éliminé par le Sporting en match d'appui (0-0, 1-1, 0-1)

On a tendance à l'oublier mais l'OL est, après le Stade de Reims, le deuxième club français à s'être offert son épopée européenne. Douze ans avant l'ASSE, les Gones du trio de feu Di Nallo – Combin – Rambert éliminaient les danois d'Odense, les grecs de l'Olympiakos et surtout les allemands d'Hambourg avant de chuter en match d'appui à Lisbonne face aux Verts... du Sporting. Un beau parcours née en même temps que le premier titre de l'histoire du club décroché quelques mois plus tard (Coupe de France 1964).

4/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

3e place : demi-finale de la Ligue Europa 2016-17, éliminé par l'Ajax Amsterdam (1-4, 3-1)

Un an avant la finale dans son Groupama Stadium, Lyon s'était offert une belle épopée. Le grand moment de la génération Lacazette. Reversé de la Ligue des Champions (3e derrière le FC Séville et la Juventus mais devant le Dinamo Zagreb), Lyon a d'abord explosé l'AZ Alkmaar en 16e de finale (11-2 sur deux matchs!) avant de sortir l'AS Roma (4-2, 1-2) et d'aller chercher une folle qualification dans l'enfer d'Istanbul face au Besiktas (2-1, 1-2 (7-6 aux tab)). L'Ajax d'un certain Peter Bosz douchera le rêve du peuple lyonnais. Humilié à l'aller, le Lyon de Genesio échoue à un but de la prolongation à l'issue d'une deuxième période dingue dans le feu de Décines...

5/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

2e place : demi-finale de la Ligue des Champions 2009-10, éliminé par le Bayern Munich (0-1, 0-3)

Si Claude Puel a encaissé beaucoup de coups cette année, l'OL a sans doute bouclé l'une des plus belles saisons de son histoire cette année-là avec une deuxième place en L1 et une demi-finale de C1. Sortis des barrages de la compétition en éliminant de RCS Anderlecht du très jeune Romelu Lukaku (5-1 puis 3-1 à Bruxelles), les Gones ont bataillé pour finir second de leur poule derrière la Fiorentina mais devant Liverpool et Debrecen, s'offrant notamment la première victoire d'un club français à Anfield (2-1). Puis il y a eu l'exploit face au Real Madrid de Benzema en huitièmes, l'élimination du Bordeaux de Laurent Blanc avant la fessée (et Olic!) administré par le Bayern Munich.

6/6
Les 5 meilleurs parcours de l'OL en Europe

Icon Sport

1ere place : demi-finale de la Ligue des Champions 2019-20, éliminé par le Bayern Munich (0-3)

Tombé les armes à la main lors du « final 8 » Covid de l'édition 2019-20, Lyon a vécu une drôle d'année européenne avec Sylvinho puis Rudi Garcia. Sorti par miracle de leur poule (2e derrière le RB Leipzig mais devant le Zenith et Benfica) grâce à un relâchement des Allemands dans la deuxième mi-temps du 6e match, les Gones de « capitaine » Depay font ensuite rêver la France du foot en 8e de finale et en quart. La Juve de Cristiano Ronaldo tombe d'abord au Parc OL (1-0, 1-2) puis c'est au tour du grand City de Pep Guardiola d'être victime d'un nouveau coup de Cornet (3-1). Il faudra un immense Bayern, vainqueur de l'édition 2020, pour sortir cet OL qui a bataillé au cœur du mois d'août (et avec la force du désespoir) pour tenter de décrocher son strapontin européen...