Album photo

Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs
1/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Marco Bizot (Stade Brestois)

Décrit comme un excentrique, le Néerlandais de 31 ans, arrivé d'Alkmaar à l'intersaison, n'avait pas de références susceptibles de faire rêver les supporters brestois. Mais force est de constater qu'il a très bien fait le boulot. Déjà, il n'a pas manqué un match de Ligue 1 et, en plus, il a réalisé 7 clean sheets, jouant un grand rôle dans le maintien tranquille des Bretons ou dans la formidable série de 6 victoires, dont la première de l'histoire au Vélodrome, réalisée à l'automne.

2/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Achraf Hakimi (PSG)

Lui, on savait qu'il était fort. Formé au Real Madrid, auteur de passages remarqués au Borussia Dortmund et à l'Inter Milan, avec qui il a mis un terme à la domination de la Juventus la saison passée, le Marocain est l'un des meilleurs latéraux droits du monde. Statut qu'il a confirmé au PSG, malgré les soubresauts du printemps et même si la tactique de Mauricio Pochettino ne lui était guère favorable. Tellement bon avec ses 4 buts et 6 passes décisives en 32 matches, qu'on ne parle même pas du prix de son transfert (70 M€).

3/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Kevin Danso (RC Lens)

Le colosse autrichien a dû partir à la guerre avec Augsbourg l'été dernier pour obtenir son transfert à Lens. Mais il a bien fait car, en Artois, il s'est révélé. Il avait pourtant la lourde tâche de succéder à Loïc Badé, transféré à Rennes. Mais il ne lui a pas fallu longtemps pour mettre tout le monde d'accord. Impressionnant physiquement, toujours bien placé et bon dans la relance, Danso est devenu une pièce maîtresse du Racing !

4/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Luan Peres (OM)

Il a fait quasiment toute la saison à un poste de latéral gauche que son grand gabarit n'apprécie que moyennement. Mais il n'a jamais rechigné, s'est toujours bien battu, faisant apprécier sa maîtrise du tacle. Une vraie bonne pioche à moins de 5 M€ ! On a hâte de voir l'ancien de Santos dans l'axe.

5/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Nuno Mendes (PSG)

A l'instar de son pendant à droite Hakimi, Nuno Mendes est arrivé à Paris escorté d'une flatteuse réputation. Sauf que lui est plus jeune que le Marocain (19 ans). Et qu'il aurait pu être impressionné par les stars qu'il côtoyé chaque jour à l'entraînement. Mais non. Le joueur prêté par le Sporting Portugal s'est imposé dans le couloir gauche avec une facilité déconcertante. Quand il aura appris à être plus rigoureux au niveau défensif, il deviendra l'un des meilleurs du monde à son poste. En attendant, le PSG va se faire une joie de lever son option d'achat à plus de 40 M€.

6/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Tetê (OL)

Il n'a joué que 9 matches en Ligue 1 vu qu'il a signé le 31 mars à Lyon mais le Brésilien a eu le temps d'inscrire 2 buts et de délivrer 5 passes décisives. La guerre russo-ukrainienne l'a contraint à quitter le Shakhtar Donetsk pendant l'hiver et les Gones en ont profité. Virevoltant, très juste dans le dernier geste, Tetê devrait certainement s'inscrire dans la durée entre Rhône et Saône. En tout cas, il a gagné sa prolongation par ses performances sur le terrain.

7/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Lovro Majer (Stade Rennais)

Déjà présent dans le onze des révélations, le milieu de terrain croate a forcément sa place dans celui des bonnes pioches étrangères. Le Stade Rennais a intérêt à en profiter parce qu'une vision du jeu pareille, c'est plutôt rare. Donc forcément très convoité...

8/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Gerson (OM)

Jorge Sampaoli et Pablo Longoria le voulaient à tout prix mais, pendant quatre mois, les supporters de l'OM se sont demandés pourquoi. Et qu'est-ce qui les avait incités à mettre 20 M€ pour ce milieu lent et emprunté. Sauf que Gerson avait simplement besoin d'un temps d'adaptation et de quelques vacances, lui qui a enchaîné les saisons du Flamengo et de l'OM. A partir de janvier, on a compris pourquoi le président et l'entraîneur marseillais étaient emballés. Dans la dernière ligne droite, le milieu brésilien a été le meilleur marseillais avec Valentin Rongier.

9/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Przemyslaw Frankowski (RC Lens)

Un ailier polonais de 27 ans qui arrive de MLS, ça éveille forcément les soupçons. Mais dans le système à pistons de Franck Haise, Frankowski s'est retrouvé comme un poisson dans l'eau. Hyper actif, adroit dans le dernier geste (6 buts, 5 passes décisives), il a vu son coup de canon à Marseille désigné plus belle réalisation de la saison lensoise. Une juste récompense !

10/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Cengiz Ünder (OM)

Un énième pari réussi de Pablo Longoria. Pourtant, Cengiz Ünder n'est pas arrivé en confiance en Marseille, lui qui avait enchaîné blessures et prestations décevantes à Rome. Mais dès son premier match, en amical contre Genève, il a enchaîné une feinte ayant fait tomber son adversaire et une mine sur la barre transversale. Un avant-goût de qu'il allait offrir par la suite (10 buts, 3 passes décisives en L1). Même s'il lui arrive de traverser plusieurs matches comme un fantôme, il finit toujours par se racheter via un coup de génie avec son pied gauche magique.

11/11
Ligue 1 : l'équipe des bonnes pioches étrangères de Ligue 1

Icon Sport

Ibrahima Koné (FC Lorient)

Cinq buts et une passe décisive en seize matches avec les Merlus, où il est arrivé en janvier en provenance de Norvège : Ibrahima Koné a fait fort et pesé de tout son poids dans la course au maintien. Le FCL peut lui dire merci, surtout qu'il n'a déboursé que 4 M€ pour attirer le Malien de seulement 22 ans. Ce qui en dit long sur sa marge de progression.