Album photo

RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Zapping But! Football Club
1/5
 - RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Icon Sport

Poursuivre la remontada au classement

La défaite à Nice (0-2) le 20 décembre a mis un terme à une série de onze matches sans défaite en Ligue 1. Qui a permis au RC Lens de passer de la 18e place à la 7e. S’il repart sur les mêmes bases qu’à l’automne en 2024, le Racing peut rêver d’une nouvelle qualification en Champions League. Au vu de ce que montrent les rivaux pour l’Europe (Monaco, Nice, Lille, Brest, Marseille), il y a clairement la place pour terminer à l’une des quatre premières places, qui offrent un ticket pour la C1.

2/5
 - RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Icon Sport

Aller le plus loin possible dans les Coupes

En dehors du pain quotidien qu’est la Ligue 1, il serait bon que le RC Lens s’offre une épopée dans une voire dans les deux Coupes. En Europa League car les compétitions continentales font toujours vibrer Bollaert, comme on a pu le constater lors du tour de poules de la Champions League. En Coupe de France car le club ne l’a toujours pas remportée. Quel que soit le stade dans lequel se jouera la finale (ce ne sera pas au SDF, réquisitionné par les JO), on aimerait voir une moitié d’enceinte aux couleurs sang et or, comme lors de la Coupe de la Ligue 1999, remportée 1-0 contre Metz.

3/5
 - RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Icon Sport

Régler l’avenir de Haise

Sous contrat jusqu’en 2027, l’entraîneur lensois ne manque pas de courtisans. A commencer par le Stade Rennais, où il a officié au centre de formation entre 2006 et 2012. Remplaçant de Philippe Montanier juste avant la crise du covid au début de l’année 2020, Haise est étroitement lié au retour du Racing au premier plan. Le conserver doit être une priorité car le club n’avait plus eu un entraîneur aussi charismatique depuis Daniel Leclercq.

4/5
 - RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Icon Sport

Se renforcer cet hiver pour combler notamment les départs à la CAN

Abdul Samed (Ghana), Guilavogui (Guinée), Haïdara (Mali), El Aynaoui (Maroc) et Mendy (Sénégal) ont tous été préconvoqués pour la Coupe d’Afrique des Nations. Le milieu de terrain lensois pourrait donc se retrouver fort dépourvu lorsque l’épreuve continentale sera venue. Raison pour laquelle les dirigeants devront mettre à profit la fenêtre des transferts de janvier pour se renforcer dans ce secteur. Et étoffer encore un peu plus un effectif qui aura trois compétitions à gérer (Ligue 1, Coupe de France, Europa League).

5/5
 - RC Lens : les 5 chantiers des Sang et Or en 2024

Icon Sport

Régler la question du directeur sportif

Successeur de Florent Ghisolfi après le départ de ce dernier à Nice, Grégory Thil va quitter ses fonctions suite au semi-échec de l’intersaison. Frédéric Hébert assure l’intérim en attendant le recrutement d’une pointure. Car si le club peut limiter la casse durant le mois de janvier, il lui faudra un vrai directeur sportif, en harmonie avec Franck Haise, pour travailler sur le marché estival 2024, qui sera très important.