PSG - Basaksehir : l'avant-match particulier au Parc des Princes
Parc des PrincesCredit Photo - Icon Sport
par Stéphane Tan

PSG - Basaksehir : l'avant-match particulier au Parc des Princes

Banderoles, t-shirt en commun avec le message "No to racism"... Le message était clair au Parc des Princes ce mercredi soir. Revivez l'avant-match particulier.

Zapping But! Football Club PSG : les enjeux de la rencontre face à l'Angers SCO

PSG – Istanbul Basaksehir FK, acte 2. Les deux formations se retrouvent au Parc des Princes après une soirée tristement historique. La veille, la rencontre a été interrompue peu avant le premier quart d’heure en raison de propos racistes d'un des arbitres à l'encontre de Pierre Webo, membre du staff de la formation turque. Après plusieurs minutes de confusion, le PSG et l’Istanbul Basaksehin ont décidé, sur décision commune, de rentrer aux vestiaires. Un acte historique dans la lutte contre le racisme.

Ambiance solennelle

Dès lors, une incompréhension totale régnait dans les travées du Parc des Princes. Les images de la scène surréaliste ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux, ce qui a permis de mieux appréhender la situation. Au fil des minutes, les différents acteurs des deux camps ont tenté de faire reprendre le match. Par la voix de son président Göksel Gümüsdağ, l’Istanbul Basaksehir a expliqué que sa formation ne reprendra la partie en présence du 4ème arbitre Sebastian Colțescu. Ce n’est qu’aux alentours de 23h15, après que la délégation du club turc ait décidé de plier bagages, que la certitude que le match serait suspendu a pris acte. Quelques minutes après, l’UEFA est sortie du silence par le biais d’un communiqué en expliquant que le match serait reporté le lendemain, à 18h55.

 

"No to Racism"

On prend les mêmes et on recommence. Ou presque. Car le décor du Parc des Princes est tout de même différent. Pas de signe de message de soutien pour les supporters du PSG envers leur équipe. Vous l’aurez bien compris. Si l’enjeu sportif de ce match est de permettre au Paris SG, déjà qualifié pour les phases finales de la Ligue des Champions, de s’emparer de la première place du groupe H, l’essentiel est bien ailleurs. « No to racism », « Soutien à M.Webo… Fiers des joueurs…. Against Racism », « Paris uni contre le racisme » pouvait-on lire sur les différentes banderoles déployées au Parc des Princes. Les deux formations arboraient même un t-shirt en commun avec le message « No to racism », en plus des deux logos du club. Le message était clair. Protester contre le racisme.