Club Bruges - PSG (1-1) : suffisance, déchet technique, Messi, pourquoi Paris a loupé son entrée
par Benjamin Danet
Ligue des Champions

Club Bruges - PSG (1-1) : suffisance, déchet technique, Messi, pourquoi Paris a loupé son entrée

C'était ce soir l'entrée du PSG en Ligue des champions, opposé aux Belges du du Club Bruges. Retour sur cette rencontre, la première de Messi en Europe avec le club parisien, qui s'est terminée sur un match nul, 1-1. Paris, doux euphémisme, à déçu.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Un réalisme clinique

Quinze minutes durant, et ce en tout début de match, les stars parisiennes avaient déjà montré l'étendue de leurs capacités techniques. Messi, Neymar, Mbappé, ça jouait en effet à une touche avec un ballon qui ne cessait de circuler. Sans que cela crée de véritables décalages et débouche sur une occasion de but. Les Belges, eux, tout d'abord spectateurs puis agressifs au pressing, se mirent alors à prendre confiance, pressant Kimpembe et poussant même Paredes (averti) à la faute après une perte de balle aux 25 mètres. Pas de quoi mettre en danger Navas et les siens qui allaient répliquer de la meilleure des manières. Froide, clinique. Sur un contre rapide, Mbappé, jusque-là très discret, enrhumait son adversaire direct (Mata) et centrait au point de pénalty pour Herrera qui trompait Mignolet d'une demi-volée rasante du pied gauche (0-1, 15e). Une occasion, un but. Clinique, on vous dit...

Bruges mordant, Paris endormi

Après avoir ouvert le score, le PSG se procurait aussitôt une sérieuse occasion (Mbappé, 22e) pour doubler la mise. Ce qui n'allait pas faire douter les joueurs de Phlippe Clément, bien au contraire, qui ne reculaient pas et opposaient aux Parisiens un bloc haut et compact. A la 27e minute, Sobol s'échappait sur le côté gauche, dans le dos d'Hakimi, centrait fort dans la surface de réparation et trouvait le capitaine Hans Vanaken, lancé, qui égalisait d'un plat du pied droit, légèrement détourné par Kimpembe (1-1, 27e). Un but en guise de symbole, à destination d'une formation parisienne trop tendre dans les duels, manquant clairement d'agressivité et défendant à sept...Conséquence logique, et contre toute attente, Bruges se procurait ensuite de réelles occasions pour prendre l'avantage (Vanaken sur coup-franc, 33e, De Ketelaere d'une lourde frappe, 39e). Paris n'avait de son côté répondu que par l'intermédiaire de Messi, tout proche d'ouvrir son compteur buts avec le PSG, en trouvant la barre de Mignolet (29e).

Le coup dur Mbappé, la faillite du milieu de terrain

Au retour des vestiaires, forcément mécontent, Pochettino effectuait un double changement : Wijnaldum et Paredes, transparents, cédaient leurs places à Danilo et Draxler. Pas de quoi arracher un sourire à l'entraîneur argentin, sans doute consterné par l'attentisme et la nonchalance de ses défenseurs sur la première occasion sérieuse de la seconde période, signée Hendry (défenseur central), après un festival offensif en pleine surface de réparation. Pour ne rien arranger, le club de la capitale perdait dans la minute suivante son attaquant, Kylian Mbappé, touché à la cheville gauche et remplacé par Icardi. Un club parisien qui continuait à balbutier son football, incapable de tirer au but entre la 30e et la 70e minute de la rencontre !  A l'exception d'Ander Herrera, le milieu de terrain parisien affichait d'ahurissantes lacunes. Danilo et Draxler sombraient à leur tour, les ballons perdus se succédaient et même le niveau technique laissait à désirer. Un comble au PSG...

Nuno Mendes rare satisfaction, Herrera surnage

Arrivé tardivement au PSG, lors du Mercado estival, avec une solide réputation, Nuno Mendes n'a mis que trois minutes pour montrer de quoi il était capable. Entré, en remplacement de Diallo (76e), le Portugais accélérait sur le côté gauche et mettait ses adversaires dans le vent pour centrer à l'attention de Messi, dont la reprise finissait dans le ciel de Bruges. A la 81e minute, c'est encore lui qui trouvait Icardi dans la surface de réparation, avant que ce dernier ne loupe complètement sa reprise. Nuno Mendes, l'une des très rares satisfactions de la soirée, au même titre qu'Ander Herrera, seul et unique milieu de terrain à avoir surnagé. C'est peu. Beaucoup trop peu pour une formation de stars, candidate au titre suprême, mais qui ce soir n'a jamais su, par suffisance sans doute, se mettre au niveau de son adversaire dans l'engagement et le dépassement de fonction. Prochain rendez-vous en C1 : Manchester City, le 28 septembre. Messi, Neymar et Mbappé ne suffiront pas.

 

Pour résumer

C'était ce soir l'entrée du PSG en Ligue des champions, opposé aux Belges du du Club Bruges. Retour sur cette rencontre, la première de Messi en Europe avec le club parisien, qui s'est terminée sur un match nul, 1-1. Paris à déçu.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet