Nîmes – PSG (0-4) : Kean, Rafinha, Florenzi... Le bilan des dernières recrues parisiennes
Moïse KeanCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

Nîmes – PSG (0-4) : Kean, Rafinha, Florenzi... Le bilan des dernières recrues parisiennes

Même si le grand bonhomme de la victoire du PSG face à Nîmes aura été un Kylian Mbappé décisif, les recrues étaient attendues au tournant.

48h après avoir délivré l'équipe de France contre la Croatie (2-1), Kylian Mbappé a encore revêtu ses habits de sauveur face à Nîmes avec un magnifique doublé (4-0). L'attaquant du PSG n'était néanmoins pas le plus attendu, puisque Thomas Tuchel a choisi de lancer trois recrues estivales d'entrée.

Moïse Kean doit gagner en mobilité

La plus attendue était peut-être Moïse Kean, l'attaquant italien arrivé d'Everton à la surprise générale. La blessure d'Icardi a contraint Tuchel a le titulariser mais le manque d'automatismes a longtemps coûté cher à l'Italien. Manquant clairement de mobilité et de dynamisme, Moïse Kean n'a pas beaucoup combiné avec ses partenaires. Si son apport physique pourrait être précieux comme l'a montré une belle tête sur la barre en fin de match, son entente avec Kylian Mbappé, notamment, reste à parfaire. Comme un symbole, c'est d'ailleurs lui qui repousse une frappe de Mbappé qui aurait pu être victorieuse en deuxième période.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Rafinha, déjà quelques gestes de classe

Sacré baptême du feu pour le milieu de terrain arrivé du FC Barcelone. A peine quelques minutes de jeu et Rafinha a pu mesurer la rudesse de la Ligue 1, en recevant la semelle de Loick Landre en plein ventre. Ce sacrifice a au moins eu le mérite d'offrir une supériorité numérique dans laquelle l'ancien du Barça s'est montré à son avantage, surtout en première période. Par son pressing et sa qualité technique, le milieu de terrain risque de rendre de grands services. Et que dire de son ouverture magnifique pour envoyer Mbappé vers l'ouverture du score !

Florenzi, de Maxwell à... Inzaghi

En attendant de voir si Rafinha confirme qu'il est une très belle pioche de l'été, Alessandro Florenzi continue lui sur sa belle lancée depuis son arrivée. Le latéral italien a livré une très grosse partition sur la pelouse de Nîmes. Son activité incessante s'est d'ailleurs traduite par plusieurs occasions. Après avoir touché les poteaux sur une volée puis une belle tête piquée, Florenzi a fini par être récompensé en marquant le but du break sur une tête à bout portant. En chipant un but qui semblait tout fait pour Sarabia, ce Florenzi aux faux airs de Maxwell a plutôt pris pendant quelques secondes les traits de Pippo Inzaghi. Un mimétisme assez inattendu.