PSG : les notes des Parisiens lors de la défaite face à l'OL (0-1)
PSG - OLCredit Photo - Icon Sport
par Stéphane Tan

PSG : les notes des Parisiens lors de la défaite face à l'OL (0-1)

Très brouillon et en manque d'imagination offensive, le Paris Saint-Germain s'est incliné à domicile face à un Olympique Lyonnais solide et réaliste (0-1). En plus de perdre son fauteuil de leader, le PSG a perdu Neymar, sorti sur civière.

Navas (4,5) :  le portier costaricain a eu une soirée frustrante. Il s’est montré décisif sur une belle frappe lointaine de Paqueta, sa plus grosse parade du match après celle en fin de partie face à Guimaraes. Il n’a pu que s’incliner face à la lucidité de Tino Kadewere sur le seul et unique but de la partie (35e).  

Florenzi (6) : positionné en piston droit, l’international italien a été le joueur parisien le plus dangereux en première période. Placé haut sur le terrain, le joueur de 29 ans a souvent été à la réception de centre au second poteau et a eu deux occasions de buts. Une reprise de volée en début de partie qui n’a pas trouvé le cadre (6e), et une seconde juste avant la pause qui a vu Anthony Lopes sortir la parade décisive. Plus discret en seconde période malgré quelques montées intéressantes.

Diallo (non noté) : revenu de blessure il y a peu, l’ancien joueur de Dortmund a retrouvé du temps de jeu avec le calendrier surchargé du PSG. Aligné à droite dans la défense parisienne, le gaucher a livré une demi-heure solide, en muselant bien Toko-Ekambi, avant de sortir sur blessure. Remplacé par Thilo Keher (4) à la 29ème minute, ce dernier a souffert face à la vitesse et la vivacité de Toko-Ekambi. Son carton jaune, dès la reprise de la seconde mi-temps l’a fortement handicapé dans son duel avec le Camerounais, mais cela n’a pas eu de conséquence directe.

Danilo (5,5) : en l’absence de Marquinhos touché face à Basaksehir, la recrue estivale portugaise a retrouvé un rôle de défenseur central dans le 3-5-2 aligné par Thomas Tuchel. Le joueur de 29 ans s’est montré plutôt solide, surtout dans le domaine aérien où il a dégagé plusieurs ballons dangereux.  

Kimpembe (4) : capitaine et leader de la défense parisienne en l’absence de son compère Marquinhos, le Français a tenté de maintenir sa défense à flot. Autoritaire et solide... jusqu'à son erreur de relance qui a amené l’ouverture du score de Tino Kadewere (35e). Cette mauvaise relance lui a certainement trotté dans la tête durant tout le match.

Bakker (4,5) : une nouvelle fois titulaire dans le couloir gauche, l’international espoir néerlandais semble avoir pris l’ascendant sur son concurrent direct Kurzawa dans l’esprit de Thomas Tuchel. Le joueur de 20 ans a souffert face aux appels incessants de Kadewere dans son couloir, mais a tenu bon. Sur les phases offensives, ses centres ont manqué de précision. Retour décisif sur une contre-attaque initiée par Toko-Ekambi, après une glissade au départ de l’action (69e).

Verratti (5) : le petit Hibou retrouve match après match son meilleur niveau. Métronome du PSG, le milieu italien a dicté le tempo du jeu parisien. Seul milieu à proposer constamment des solutions à sa défense lors des relances, il a orienté le jeu du PSG en tentant de créer la liaison entre le milieu et l’attaque avec des passes verticales pour casser des lignes. Mais la solidité du milieu adverse a réduit son impact. Remplacé par Herrera à la 64e minute qui s’est montré sobre, comme à l’accoutumée.

Paredes (4,5) : positionné en sentinelle, l’Argentin a été la première rampe de lancement du PSG. Il a tenté d’accélérer le jeu par ses passes et ses transversales pour briser des lignes. Sa grinta et son agressivité habituelle lui a permis de récupérer bon nombre de ballons. Mais à l'instar de son compère Verratti, il a eu des difficultés face à l'entrejeu des Gones. Remplacé par Gueye à la 64e minute qui n’a pas réellement eu d’impact lors de son entrée.

Di Maria (3,5) : l’international argentin est le sacrifié depuis le passage en 3-5-2 du PSG. De retour dans le onze titulaire pour ce choc face à l’OL, mais en position de milieu relayeur, El Fideo a eu du mal à exister face au pressing constant du milieu de l’OL. Probablement trop loin des cages adversaires, il a eu du mal à se montrer dangereux offensivement. Remplacé par Kylian Mbappé à la 65ème minute. Le champion du monde français a immédiatement apporté de la vitesse et de la percussion sur le front de l’attaque. Mais à l’instar de ses coéquipiers, le joueur de 21 s’est frotté à un bloc équipe lyonnais très solide. Sa frappe à l’entrée de la surface dans le temps additionnel a manqué de précision.

Kean (3) : sur le front de l’attaque parisien au côté de Neymar, l’Italien a été fantomatique. Parfaitement muselé par le paire Marcelo-Denayer, le joueur de 20 ans n’a eu aucune occasion à se mettre sous la dent. Sorti à la 72ème minute et remplacé par un Rafinha qui a tenté d’apporter le surnombre lors des phases offensives.

Neymar (4) : éblouissant en milieu de semaine avec un triplé face à Basaksehir, le génie brésilien a semblé plus emprunté physiquement ce dimanche soir, et surtout bien seul sans son acolyte Kylian Mbappé sur le banc au coup d’envoi. Trop brouillon dans ses gestes et dans ses choix, le numéro 10 parisien a tenté de faire la différence tout seul, en vain. La faute à son compatriote Lucas Paqueta, auteur d’un gros match. Le joueur de 28 ans a subi énormément de fautes et a dû sortir sur civière après une faute de Thiago Mendes, expulsé.