Neymar
NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

PSG : après les Girondins, Pierre Ménès encense Neymar mais torpille 2 Parisiens

Auteur d'un gros match hier face aux Girondins de Bordeaux (3-2), Neymar a reçu les compliments de Pierre Ménès. Mais l'ancien journaliste de Canal+ a été beaucoup moins sympathique avec deux de ses partenaires.

Zapping But! Football Club Navas - Neuer : le duel en chiffres

Si le PSG s'est fait des frayeurs hier dans les dernières minutes de son match face aux Girondins de Bordeaux (3-2), il a largement dominé son sujet pendant plus d'une heure, prenant une avance de trois buts. Cela grâce à Neymar, auteur d'un doublé en première période sur autant de passes décisives de Kylian Mbappé. Le Brésilien retrouve la forme après un début de saison inquiétant, ce qui lui a valu les compliments appuyés de Pierre Ménès.

"Le Brésilien, que beaucoup d’éminents spécialistes disaient perdu pour le football vient d’enchaîner trois bons matches de suite. Et en plus, hier soir, il a retrouvé un truc : sa vitesse de pied dans la frappe. Je trouvais qu’il avait le pied très lourd depuis le début de la saison, que le ballon ne giclait pas. Au Matmut-Atlantique, il a giclé. Et en plus, Neymar a joué dans un contexte psychologique difficile puisqu’il vient de perdre une amie, la chanteuse Marilia Mendonça, morte dans un accident d’avion."

En revanche, Ménès a beaucoup moins apprécié la prestation de deux Parisiens, Danilo et Wijnaldum : "S’il y a un joueur à montrer du doigt, c’est Danilo qui est totalement responsable sur le premier but girondin avec deux pertes de balle sur la même action et qui semble perdu dans cette équipe. Ceci dit, même s’il a fait une passe décisive, Wijnaldum n’a pas été bien meilleur et semble très creux physiquement". En attaque, ça carbure ; au milieu, ça coince : rien de neuf au PSG !

Ménès a adoré Neymar, moins Danilo et Wijnaldum

L'ancien journaliste de Canal+ Pierre Ménès constate que Neymar enchaîne de nouveau les matches de haut niveau, comme à Bordeaux (3-2) hier soir. En revanche, les milieux parisiens Danilo et Wijnaldum l'ont fortement déçu.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet