PSG - AS Monaco (0-2) : Pierre Ménès dévoile l'erreur fatale de Pochettino
Mauricio Pochettino (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
COACHING

PSG - AS Monaco (0-2) : Pierre Ménès dévoile l'erreur fatale de Pochettino

Pierre Ménès a analysé avec justesse la défaite subie par le PSG dimanche face à l’AS Monaco en clôture de la 26e journée de Ligue 1 (0-2).

Zapping But! Football Club PSG : les enjeux de la rencontre face à l'AS Monaco

Le PSG a connu un net coup d’arrêt hier au Parc des Princes. Opposés à l’AS Monaco de Niko Kovac, les hommes de Mauricio Pochettino se sont pris les pieds dans le tapis (0-2) quelques jours après leur démonstration en C1 à Barcelone (4-1). Kylian Mbappé, héros du Camp Nou avec un triplé retentissant, n’a pas existé en retombant dans ses travers des dernières semaines. Au-delà du seul cas du champion du monde 2018, Pierre Ménès a ciblé les manquements de cette équipe parisienne. 

« Paris a terminé la première période sans se créer la moindre occasion et compte tenu de la compo de départ de Pochettino, je n’étais pas surpris, analyse-t-il sur son blog. On le sait que ce milieu Paredes-Herrera-Gueye ne sait pas jouer au ballon. Paredes est bon quand il joue avec Verratti. Et c’est dommage quand tu as Verratti, Rafinha voire Draxler sur le banc de commencer avec cet entrejeu. Et si le Petit hibou était en état de rentrer à la 55e minute, il était en état de commencer le match. Et ce match aurait été différent avec lui d’entrée. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

« Un point sur douze face à Lyon, Lille et Monaco »

Ménès encourage désormais le PSG à aller au charbon s’il entend conserver son titre devant la concurrence féroce de l’OL et du LOSC. « C’est là aussi qu’on s’aperçoit que les absences de Neymar et de Di Maria, qu’on a un peu jetés à la poubelle après la victoire au Camp Nou, sont préjudiciables. Si le PSG veut conserver son titre, il va lui falloir sortir des prestations comme celle du Camp Nou, notamment lors des confrontations directes avec ses rivaux, a-t-il pointé du doigt. Et les chiffres ne sont pas en sa faveur puisqu’il n’a pris qu’un point sur douze jusqu’ici face à Lyon, Lille et Monaco. »