PSG - Basaksehir : Demba Ba et le 4e arbitre réconciliés !
Sebastian Coltescu et Demba BaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TOUT ÇA…

PSG - Basaksehir : Demba Ba et le 4e arbitre réconciliés !

Grâce à l'intervention d'un joueur sénégalais évoluant en Roumanie, le quatrième arbitre du désormais célèbre match PSG-Basaksehir (5-1), Sebastian Coltescu, a pu s'expliquer avec Demba Ba, qui lui a pardonné ses paroles.

Zapping But! Football Club PSG, FC Barcelone, Real Madrid : les 10 joueurs les mieux payés en 2020

Depuis la semaine dernière, la planète entière parle de l'arrêt du match entre le PSG et le Basaksehir, suite aux propos du quatrième arbitre, qui avait désigné un joueur de l'équipe turque par le terme de "Noir". L'entraîneur adjoint de Basaksehir, Achille Webo, a été le premier à entendre ces propos et à les condamner, suivi par un Demba Ba très remonté. L'attaquant de 35 ans a été l'instigateur du moment ayant conduit à l'arrêt de la rencontre. Mais, surprise, depuis, il s'est expliqué avec Sebastian Coltescu, le fameux quatrième arbitre accusé de racisme.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

"Ils m'ont dit qu'ils étaient heureux"

Le média roumain Sport a contacté Ousmane N'Doye, milieu sénégalais ayant connu cinq clubs en Roumanie et qui connaît bien Sebastian Coltescu. L'ancien Toulousain a joué les entremetteurs avec Demba Ba afin que les deux hommes s'expliquent et mettent les choses à plat après ce qui ressemble à une grosse incompréhension.

"J'ai obtenu le numéro de Coltescu, je lui ai dit que j'étais avec lui. Je sais qu'il n'est pas du tout raciste. C'était un malentendu. J'ai parlé à Demba Ba. C'est mon très bon ami. Je lui ai expliqué et il a très bien compris. J'ai donné son numéro à Sebi et je lui ai dit de l'appeler, de parler. Ils ont parlé, ils s'entendaient très bien. Ils m'ont tous deux rappelé et m'ont dit qu'ils étaient très heureux. Demba m'a dit que Sebi est un homme très bon, tout comme Coltescu à propos de Demba. Les deux s'entendaient. Demba a dit qu'il n'avait rien entendu de mal de la part de Coltescu, mais qu'il pense que le mot «noir» ne devrait pas être utilisé dans un stade et Sebi l'a compris."