PSG - Basaksehir : Demba Ba n’en est pas à son coup d’essai sur le thème du racisme
Demba Ba (Istanbul)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

PSG - Basaksehir : Demba Ba n’en est pas à son coup d’essai sur le thème du racisme

Au centre de la polémique raciste survenue mardi en Ligue des champions entre le PSG et l’Istanbul Basaksehir, Demba Ba (35 ans) n’en est pas à son galop d’essai.

« Demba Ba, l’homme qui a dit non. » Dans son édition du jour, voilà comment L’Équipe revient sur le rôle joué par l’attaquant de Basaksehir lors de la polémique raciste en début de match. C’est en effet l’ancien joueur de Chelsea, alors sur le banc de touche, qui a poussé ses coéquipiers et ensuite les joueurs du PSG à rentrer au vestiaire pour protester contre le corps arbitral. 

Ba (35 ans) n’en est pas à son coup d’essai, lui qui est un fervent militant. « Évidemment, Demba Ba dont on connaît les convictions et qui est un militant, s’est emparé de l’affaire, a réagi Pierre Ménès dont il est proche. Il n’allait pas laisser un scandale pareil et les joueurs, qu’ils soient stambouliotes ou parisiens, ont réagi de la bonne manière en quittant le terrain. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

« Bienvenue en Occident, là où le Blanc se croit tellement supérieur que racisme et débilité deviennent banalité »

Ménès doit ainsi se rappeler que son ami avait refusé de signer en Italie au moment où plusieurs matches avaient été perturbés par des cris de singe ou des insultes racistes envers des joueurs de couleur. « Voilà la raison pour laquelle j’ai décidé de ne pas jouer là-bas quand j’en avais la possibilité… Et, aujourd’hui, j’aimerais que tous les joueurs noirs quittent ce championnat ! Cela n’arrêtera sûrement pas la stupidité ni la haine, mais au moins celles-ci ne viseront pas d’autres races », avait-il justifié. 

Ba lui-même avait expérimenté ce type de comportement. En août 2018, alors qu’il évoluait au Shanghaï Shenhua, en Chine, il avait dénoncé des injures racistes de la part d’un adversaire, finalement suspendu six matches par la Fédération chinoise. Cet engagement sur les terrains est aussi éprouvé en dehors. Au printemps dernier, après un débat sur LCI où deux médecins évoquaient la possibilité d’effectuer des études sur le coronavirus sur des patients en Afrique, Ba avait taclé : « Bienvenue en Occident, là où le Blanc se croit tellement supérieur que racisme et débilité deviennent banalité. »