PSG : Deschamps a pointé un défaut rédhibitoire de Mbappé
Didier Deschamps et Kylian MbappéCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUE

PSG : Deschamps a pointé un défaut rédhibitoire de Mbappé

Très décevant hier contre l'Ukraine (1-1) avec l'équipe de France, Kylian Mbappé a tenté de faire la différence tout seul, comme à chaque fois que les choses ne tournent pas comme il le voudrait. Didier Deschamps l'a recadré.

Scénario totalement improbable hier au Stade de France, où les Bleus, pour leurs débuts dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, ont été tenus en échec par l'Ukraine (1-1), qu'ils ont totalement dominé. Et à qui ils en avaient passé sept il y a quelques mois. Mais les Tricolores n'étaient pas dans un bon soir hier, à l'image d'un Kylian Mbappé ayant raté à peu près tout ce qu'il a entrepris. Et qui s'est vu reprocher par Didier Deschamps après coup d'avoir voulu jouer les sauveurs tout seul.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ÉQUIPE DE FRANCE

"Ce sont des choix qu’il doit faire lui aussi, s’appuyer sur les autres"

« Le Parisien n’a jamais pu utiliser sa vitesse pour se faufiler dans le double rideau jaune, peut-on lire dans L'Equipe du jour. Il a même fait preuve de passivité, notamment sur l’action de l’égalisation (57e). Et quand Deschamps l’a fait repasser dans l’axe avec la sortie de Giroud (63e), il n’a guère été plus à l’aise. Le sélectionneur a d’ailleurs décidé de le sortir pour lancer Anthony Martial un quart d’heure plus tard (77e). Le meilleur buteur de Ligue 1, qui avait fait craquer la défense lyonnaise le week-end dernier (4-2) pour atteindre les cent buts avec le PSG, était dans un jour sans. »

« « J’en parlerai tranquillement avec lui, il sait qu’il n’a pas fait un bon match, analysait Deschamps. Il n’était pas dans les meilleures conditions et il n’avait pas les mêmes sensations. L’adversaire s’est adapté, il y avait deux ou trois joueurs sur lui. Il faut pouvoir le server un peu plus dans l’espace, venir parfois à deux ou trois autour de lui. Après, ce sont des choix qu’il doit faire lui aussi, s’appuyer sur les autres. » »