PSG – FC Barcelone (1-1) : Kurzawa, Draxler, Verratti, Mbappé... Riolo tire à vue !
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

PSG – FC Barcelone (1-1) : Kurzawa, Draxler, Verratti, Mbappé... Riolo tire à vue !

Comme beaucoup d'observateurs, Daniel Riolo n'a pas été convaincu par le match du PSG, la peur au ventre, face au FC Barcelone hier (1-1).

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

Si le PSG s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions au dépend du FC Barcelone (4-1, 1-1), le visage des Parisiens hier soir n'a pas séduit grand monde dans l'Hexagone. Ce fut notamment le cas du très critique Daniel Riolo, lequel a vu une équipe jouer « avec la trouille » et le « traumatisme » des remontadas subies ces quatre dernières années.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

Riolo espère que Pochettino a vu les mêmes failles que lui

Dans son billet, le trublion de l'After Foot souhaite surtout une chose : que ce match ouvre les yeux à l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino sur les failles de son effectif. « Pochettino a, je pense et j’espère, fait connaissance avec son groupe hier. Il a pu prendre des informations sur la valeur des uns et des autres quand le niveau s’élève. Il a pu mesurer que les traumas anciens pesaient toujours sur le club. Ce n’est pas parce que de nouveaux joueurs sont arrivés que ça n’existe plus. Ça transpire sur les murs, les gens en parlent (…) Le foot c’est bêtement pour beaucoup une affaire qui se situe en dessous de la ceinture ».

S'il a été convaincu par « l'énorme Navas » et Marquinhos, les deux joueurs qu'il voit avec l'envergure de patrons, Daniel Riolo ne l'est pas concernant d'autres qu'il n'hésite pas à dégommer : « Le groupe n’est pas homogène et il m’est apparu clair que ceux qui avaient connu les vieilles déroutes n’étaient pas loin de sombrer. Kurzawa a souffert. Draxler n’est pas taillé pour ce genre de rendez-vous. Verratti, Mbappé n’ont pas été à la hauteur. Verratti, on l’a toujours su. On ne découvre rien. Joueur plein de talent, il n’a pas une tête à la hauteur de ses pieds. Mbappé, lui, a refait le coup de Manchester. Fort à l’aller, faible au retour. La suite? ça va dépendre de la façon dont Pochettino va analyser ce match ».