PSG - FC Metz (1-0) : Leonardo convaincu que Tuchel n'est plus l'homme de la situation ?
Thomas TuchelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
UN ENTRAINEUR AU BORD DU PRECIPICE

PSG - FC Metz (1-0) : Leonardo convaincu que Tuchel n'est plus l'homme de la situation ?

Si le PSG a fini par s'imposer face au FC Metz (1-0) hier, sa nouvelle prestation très poussive et les choix tactiques de Thomas Tuchel pourraient inciter Leonardo à changer d'entraineur.

La troisième tentative a été la bonne pour le PSG ! Décimé par la Covid-19, les blessures et les suspensions, le club de la capitale a été battu à Lens (0-1) et par l'OM (0-1) lors de ses deux premiers matches. Mais hier, il a pris le meilleur sur le FC Metz (1-0). Certes, il lui a fallu attendre la 93e minute pour que Julian Draxler trompe le portier mosellan mais les trois points sont là. Cependant, pour L'Equipe, il s'agit davantage de la victoire morale des joueurs que de leur entraîneur, Thomas Tuchel. Celui-ci a plutôt montré qu'il ne maîtrisait plus grand-chose…

« Ce matin, Thomas Tuchel aura le temps de compter ses absents pour le déplacement à Nice dimanche mais il devra aussi songer aux moyens à mettre en œuvre pour redonner des couleurs à une formation bien terne. Passif dans son coaching face à Marseille, Tuchel n’a pas été beaucoup plus entreprenant, hier, quand le PSG s’est retrouvé en infériorité numérique. En phase défensive, les Messins ont souvent montré de la fébrilité et ils n’ont attaqué que lorsqu’ils étaient sûrs de bénéficier de vingt mètres d’espace devant eux. Ce n’est pas arrivé souvent dans la soirée, même à onze contre dix. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

Un jeu sans idée

« Faire entrer Presnel Kimpembé à la 69e ne semblait pas aller contre le sens du jeu mais pourquoi ne pas être resté à trois en défense et ne pas avoir garni davantage le milieu ? Cette victoire ressemble plus au fruit des ressources mentales des joueurs qu’à celui des ressorts tactiques. L’animation offensive, lorsqu’elle est entre les mains d’Icardi, Sarabia et même Draxler, bien transparent jusqu’à son but, manque toujours d’imagination, de mouvements et de précision dans le dernier geste. »

Hier, les médias faisaient état de tensions entre les cadres du groupe et leur entraîneur, les premiers reprochant au jeu de manquer d'idée. Leonardo, qui rêve depuis le début de faire venir Massimiliano Allegri, prendra-t-il cette première victoire difficile comme prétexte pour renvoyer Thomas Tuchel ?