Christophe Galtier
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ENTRETIEN

PSG : Galtier règle des comptes et rétablit certaines vérités... mais se fait recaler pour son diplôme !

Dans un long entretien au Parisien, le nouvel entraîneur du PSG, Christophe Galtier, est revenu sur quelques sujets polémiques ayant escorté son arrivée. S'il comprend le scepticisme, il ne digère pas certains commentaires négatifs.

Zapping But! Football Club PSG : les 10 plus grosses ventes des Rouge et Bleu

Ce samedi soir, le PSG débute sa campagne de Ligue 1 par un déplacement à Clermont. Pour marquer le coup, Christophe Galtier a accordé un long entretien au Parisien dans lequel il revient sur son choix de rejoindre le club de la capitale, lui le Marseillais, mais aussi sur le scepticisme ayant entouré sa nomination, car son expérience de la Champions League est faible. Il en a profité pour mettre quelques tacles...

Podcast Men's Up Life
 

"Je comprends le scepticisme des uns et des autres"

"Le scepticisme ? C’est une source de motivation incroyable. Je ne le subis pas, je m’appuie dessus. Je comprends que ça puisse être le cas. Après, il y a certains mecs – qui eux ne méritent pas le titre de journaliste – et que je trouve à la fois malpolis et parfois très irrespectueux. Mais ça ne déclenche pas de rancœur, c’est une source de motivation. Je comprends le scepticisme des uns et des autres quand mon nom est apparu : je n’ai pas un parcours international, je suis marseillais… Mais putain, je suis tellement heureux d’être là ! Il y a du scepticisme sur ma gestion des ego et des joueurs stars, mais là où tout le monde a vraiment des doutes me concernant, c’est sur la Ligue des champions. Je respecte ces doutes-là. Mais là, il y a une équipe incroyable. Je n’essaie pas de m’enlever de la pression, mais la Ligue des champions est une compétition tellement irrationnelle. On doit avoir l’ambition de la gagner. Mais huit ou dix équipes disent la même chose. Je ne l’attends ni avec impatience ni avec gourmandise, mais j’attends de pouvoir m’exprimer avec un groupe au potentiel extraordinaire."

"Les obligations que j'aurais imposées ? Je vais revenir dessus car tout ce que j’entends m’agace un peu ! Moi, au niveau du groupe, je ne parle qu’en français. Cela n’empêche pas qu’il peut m’arriver de demander à mon staff. de traduire certaines choses pour éviter des malentendus. Mais il n’y a aucune obligation de parler français dans le vestiaire. Il y a des Argentins, des Portugais, des Espagnols… Pourquoi se parleraient-ils en français ? J’ai travaillé à l’étranger. Quand je croisais un francophone, je lui parlais français. Ces obligations-là, c’est du pur fantasme ! J’ai aussi entendu dire que j’interdisais les téléphones à table. C’est faux ! Je leur demande juste de couper les sonneries et de ne pas répondre à table. Mais je ne leur interdis pas de regarder un match de foot en live quand même ou de recevoir un appel urgent. Dans ce cas-là, ils font un signe et s’isolent, il n’y a aucun problème."

En parlant d'isolement et de problème, on a appris hier soir via L'Equipe que le diplôme d'entraîneur de Christophe Galtier n'était pas homologué par la FFF ! En cause, l'absence de "recyclage" dudit diplôme, une sorte de mise à jour de ses connaissances, obligatoire tous les trois ans. Le technicien de 55 ans devra profiter d'une trêve internationale pour se soumettre à cette contrainte et devrait bénéficier d'ici là d'une exemption, même s'il devra en faire la demande auprès de la Fédération.

Pour résumer

Dans un long entretien au Parisien, le nouvel entraîneur du PSG, Christophe Galtier, est revenu sur quelques sujets polémiques ayant escorté son arrivée. S'il comprend le scepticisme, il ne digère pas certains commentaires négatifs.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.