Neymar (PSG)
Neymar (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANTÉCÉDENTS

PSG : la confidence qui fait craindre le pire pour la blessure de Neymar

Touché à la cheville dimanche face à l’ASSE (3-1), Neymar pourrait manquer les six prochaines semaines de compétition. Un coup dur pour le PSG alors que les échéances du printemps approchent.

Zapping But! Football Club PSG : l'historique des blessures de Neymar

La logique a été respectée hier à Geoffroy-Guichard, où le PSG est venue s’imposer devant une équipe de l’ASSE valeureuse mais réduite à dix contre onze juste avant la mi-temps (1-3). Timothée Kolodziejczak s’est en effet rendu coupable d’une faute sur Kylian Mbappé qui filait au but.

En seconde période, un autre fait de jeu a eu lieu : la blessure de Neymar, mal retombé sur sa cheville après un tacle d’Yvann Maçon. Conspué depuis sur les réseaux sociaux, le joueur de l’ASSE n’a pourtant pas directement blessé l’attaquant brésilien, plutôt victime d’une mauvaise chute.

Jota Jordi a eu la même blessure que Neymar...

« Pour le moment, il n’y a pas grand-chose à dire, expliquait Mauricio Pochettino hier. Il a mal par rapport à la torsion de sa cheville. Lundi, il passera des examens et on verra. » Les images laissent pourtant peu de doutes : la durée d'indisponibilité du Brésilien ne dépasserait pas six semaines, ce qui fixerait son retour vers la mi-janvier.

La gravité de l'entorse doit cependant être confirmée par les examens plus poussés que Neymar passera aujourd’hui. En attendant, l’ancien joueur du FC Barcelone Jota Jordi a fait savoir hier soir sur le plateau de l’émission El Chiringuito qu’il avait subi exactement la même blessure que Neymar et qu’il avait mis « beaucoup de temps avant de récupérer tous ses moyens. » Forcément inquiétant...

Pour résumer

Touché à la cheville dimanche face à l’ASSE (3-1), l'attaquant brésilien Neymar (29 ans) pourrait manquer les six prochaines semaines de compétition. Un coup dur pour le PSG alors que les échéances du printemps approchent.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert