Lionel Messi face au Stade RennaisCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CARNET DE NOTES

Stade Rennais - PSG : les notes de Parisiens à nouveau très décevants

A nouveau battu, quinze jours après son revers à Lens (1-3), le PSG a montré que quelque chose ne tournait pas rond chez face au Stade Rennais (0-1). Neymar a notamment été très décevant, alors que Lionel Messi a disparu en seconde période, après l'entrée de Kylian Mbappé.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des transferts les plus chers

Gianluigi Donnarumma (6) : Le gardien italien ne peut pas grand-chose sur le but rennais (65e). Mais avant cela, il a retardé l’échéance avec plusieurs très belles interventions. Kalimuendo (28e), Gouiri (42e) ou encore Majer (56e) ont buté sur lui, alors qu’il s’est montré impérial dans les airs. Avec, en bonus, son habituelle sortie très loin de son but (42e).

Sergio Ramos (6) : L’Espagnol fut le plus autoritaire des défenseurs centraux parisiens dimanche soir. L’ancien Madrilène a souvent sorti les muscles, la plupart du temps à bon escient, mais quelques fois à l’excès. C’est lui qui a souvent éteint les incendies, même s’il était trop loin de la surface sur le but rennais.

Marquinhos (4) : Le Brésilien est toujours très loin de son meilleur niveau. Il a envoyé plusieurs transversales en touche (8e, 36e) et perdu un ballon dangereux (37e). Pas d’erreur défensive à proprement parler, mais on attend de Marquinhos qu’il apporte plus de sérénité à la défense parisienne à l’approche des échéances très importantes. Et surtout, cela fait encore un gros match de raté pour lui…

Danilo Pereira (5) : Lui a été inspiré sur son jeu long (25e) et a bien géré quelques interventions chaudes (50e). Le Portugais s’est même créé une énorme occasion de la tête (48e) mais a, comme ses deux compères, manqué un peu de présence sur le but rennais. Remplacé par Renato Sanches (83e).

Nordi Mukiele (6) : L’ancien joueur de Leipzig a confirmé sa belle montée en puissance dans ce poste de piston. Le Français a toujours proposé une solution dans son couloir pour tenter de contourner le bloc rennais bien en place, et s’est montré concentré défensivement. Malheureusement, il est sorti blessé peu après le retour des vestiaires, visiblement touché musculairement. C’est Achraf Hakimi qui l’a remplacé (56e), avant d’être trop tendre devant Truffert sur l’ouverture du score rennaise (65e).

Warren Zaïre-Emery (6) : Christophe Galtier avait dit de lui qu’il était prêt à démarrer un match de Ligue 1… et même de Ligue des champions. Et il ne s’est pas trompé. A 16 ans, le titi parisien était titulaire pour la première fois de sa carrière en championnat et a montré beaucoup de sérénité. Il a surtout dégagé une puissance impressionnante dans les duels (14e, 19e, 43e, 45e). On demande à revoir, très vite. Remplacé par Carlos Soler (72e).

Vitinha (5) : On l’attendait comme plaque tournante alors que Zaïre-Emery, à ses côtés, se projetait plus. Mais le Portugais a livré un match relativement neutre, encore une fois. Son harcèlement est toujours important, à l’image du ballon qu’il récupère avant de frapper au-dessus (23e). Mais on l’a connu bien meilleur et lui aussi doit avoir hâte que Marco Verratti revienne. Remplacé par Fabian Ruiz (72e)

Juan Bernat (6) : Voilà un petit moment qu’on n’avait pas vu un Bernat aussi convaincant. Défensivement, il aurait pu serrer Traoré de plus près sur le but mais avait comblé un trou dans une zone qui n’était pas la sienne. Offensivement, on l’a enfin vu apporter du danger. Ses nombreuses projections (45e, 48e, 51e, 53e, 62e) n’ont pas toutes été justes mais ont mis les défenseurs rennais dans l’inconfort. Sa demi-volée, elle, a été bien claquée par Mandanda en fin de match (81e).

Lionel Messi (4) : L’Argentin a bien commencé en se montrant très disponible en début de rencontre. Mais il a ensuite été bien muselé et s’est complètement éteint petit à petit. Une volée ratée (42e), une frappe contrée (43e) et pas d’autre occasion à se mettre sous la dent. Ce Paris sans génie avait besoin du sien, argentin.

Hugo Ekitike (3) : Il enchaînait les buts depuis le début d’année et était encore titulaire alors que Kylian Mbappé était tout juste de retour. Mais cette fois, l’ancien Rémois n’en a pas profité. Souvent isolé face à la défense rennaise à cinq, l’attaquant de 20 ans a terminé avec un total famélique de 10 ballons touchés, pour deux contrôles ratés et deux fautes commises. Logiquement remplacé par Mbappé assez rapidement (55e), qui a manqué un face à face avec Mandanda (69e).

Neymar (3) : On a vu le Neymar agaçant dimanche soir. A l’exception d’une belle ouverture pour Bernat (51e), on l’a surtout remarqué pour ses pertes de balles, dont deux particulièrement dangereuses qui auraient pu coûter des buts (19e, 31e, 68e).

Pour résumer

A nouveau battu, quinze jours après son revers à Lens (1-3), le PSG a montré que quelque chose ne tournait pas rond chez face au Stade Rennais (0-1). Neymar a notamment été très décevant, alors que Lionel Messi a disparu en seconde période, après l'entrée de Kylian Mbappé.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.