Gianluigi DonnarummaCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
CARNET DE NOTES

PSG : les notes des Parisiens après un nul acharné face au Benfica

Ce soir, le PSG a dû batailler pour repartir du stade de la Luz avec le point du match nul (1-1). Lionel Messi a ouvert le score mais le Benfica Lisbonne a égalisé et a poussé. Mais Gianluigi Donnarumma a fait bonne garde.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

Gianluigi Donnarumma (8) : Le portier italien a maintenu les siens à flot quand ils étaient nettement dominés en début de rencontre, avec plusieurs arrêts importants, dont certains magnifiques (8e, 14e, 18e). Mais l’ancien Milanais a aussi su rester concentré quand son équipe surnageait, à l’image d’un superbe réflexe sur sa ligne (37e) et surtout d’un un contre un remporté face à Rafa Silva dans les derniers instants (81e). L’homme du match, sans aucun doute.

Sergio Ramos (5) : Sous la pression adverse, le défenseur espagnol s’est montré extrêmement fébrile en début de match (1e, 9e), en plus d’une simulation grotesque dans sa propre surface (13e). Ce fut plus propre ensuite, mais pas forcément très rassurant, à l’image de son duel avec Rafa Silva en fin de match (81e).

Marquinhos (6) : Pris dans son dos sur un appel de Gonçalo Ramos, il revient bien gêner l’attaquant portugais sur la première grosse occasion (8e) avant de se montrer solide devant Mario (37e). Le Brésilien a pour le reste facilité les sorties de balles parisiennes en s’intercalant régulièrement au milieu de terrain. S’il n’avait pas serré Rafa Silva jusqu’au bout, cela faisait certainement 2-1 pour Benfica (81e).

Danilo Pereira (5) : Après avoir complètement perdu l’équilibre sur une grosse occasion de Neres (18e), il a marqué contre son camp juste avant la pause, masqué jusqu’au dernier moment par Gonçalo Ramos (41e). Un coup dur compensé par sa grande sérénité pour le reste. Très propre dans ses relances et proche de ses adversaires au duel, il a coupé un contre qui aurait pu faire très mal, d’une intervention précieuse (73e).

Achraf Hakimi (5,5) : Après avoir perdu un ballon dangereux sous pression (27e), il s’est montré beaucoup trop passif devant le centreur sur l’égalisation portugaise (41e). Au retour des vestiaires, il a moins eu à défendre et s’est libéré offensivement, forçant Vlachodimos à deux arrêts (49e, 61e) tout en étant proche d’offrir un ballon de but à Mbappé après une récupération dans les pieds d’Otamendi (51e).

Vitinha (6) : Le Portugais est doublement impliqué sur l’égalisation adverse : avec sa remise manquée pour Neymar, puis en étant trop loin du centreur (41e). Pour le reste, il s’est - comme son compère du milieu - montré très à l’aise dans les petits espaces, tout en abattant un gros travail défensif. Toujours bien placé, il est un élément essentiel de ce onze et le confirme à chaque sortie. Remplacé par Fabian Ruiz (87e).

Marco Verratti (6,5) : L’Italien était partout, comme d’habitude. Ses innombrables tacles glissés ont fait du bien (3e, 7e..), et l’une de ses interventions aurait dû déboucher sur une exclusion pour Fernandez, coupable d’une vilaine semelle. Mais c’est surtout sa capacité à garder le ballon sous pression et à trouver de belles passes verticales (5e, 11e) qui fascine toujours autant. Un peu plus de duels perdus après la pause, mais quatre fautes obtenues… Logiquement averti pour un tacle en retard (94e).

Nuno Mendes (5) : Le latéral portugais a lui aussi eu beaucoup de mal sous pression en début de rencontre (3e, 4e). Il s’est plus montré dans son couloir au retour des vestiaires, mais s’est blessé peu après l’heure de jeu, visiblement derrière la cuisse gauche. Remplacé par Juan Bernat (67e).

Lionel Messi (6,5) : Son but exceptionnel, d’une frappe enroulée du gauche à l’issue d’un magnifique mouvement à trois, est venu refroidir un instant le bouillant public portugais. Sur l’égalisation, il est proche du centreur mais ne fait aucun effort pour le gêner (41e). Il a ensuite été impliqué dans la quasi-totalité des occasions parisiennes, à l’image de son décalage parfait pour Hakimi (61e). Dommage qu’il pousse trop son ballon sur une excellente situation dont il est sorti grimaçant (79e) avant d’être remplacé par Pablo Sarabia (81e).

Neymar (5,5) : Menaçant quand il a pu être trouvé entre les lignes, il a servi Messi sur l’ouverture du score (22e). Son retour défensif aurait été salué… s’il ne s’était pas ensuite appuyé dans un espace très (trop) réduit sur Vitinha, au départ de l’égalisation (41e). Son ciseau aurait mérité meilleur sort que la barre transversale (49e), alors qu’il a aussi testé le portier adverse sur coup franc (55e).

Kylian Mbappé (5) : C’était une soirée sans pour l’attaquant français, qui a attendu la 69e minute de jeu pour se créer sa première et seule occasion de la rencontre, d’une magnifique frappe enroulée. L’ancien Monégasque a bien servi de relais sur le but de Messi (22e) mais a perdu plus de ballons qu’à l’accoutumée tout en en touchant à peine plus que son gardien, soit le plus faible total pour un joueur de champ parisien.

Pour résumer

Ce soir, le PSG a dû batailler pour repartir du stade de la Luz avec le point du match nul (1-1). Lionel Messi a ouvert le score mais le Benfica Lisbonne a égalisé et a poussé. Mais Gianluigi Donnarumma a fait bonne garde.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.