Neymar
NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ENQUÊTE

PSG : Neymar pourrait valoir de gros ennuis à al-Khelaïfi et au Qatar

Libération révèle que la justice française enquête sur le transfert de Neymar au PSG en 2017, qui aurait vu le club de la capitale réclamer des faveux à l'Etat...

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des meilleurs passeurs de l'histoire

Les jours se suivent et se ressemblent pour Nasser al-Khelaïfi, qui voient les médias français faire des révélations sur les multiples affaires le concernant. Ce mercredi, c'est Libération qui s'y colle. Le quotidien a mis la main sur le rapport de l'IGPN (inspection générale de la police française) concernant les fameuses "barbouzeries" dont se seraient rendues coupables d'anciens dirigeants du PSG pour le compte de leur patron.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Des faveurs réclamées à l'Etat et à Darmanin !

On y apprend notamment que l'ex-directeur de la communication du club, Jean-Martial Ribes, aurait fait joué ses relations au moment du transfert de Neymar à l'été 2017 moyennant 222 M€ pour réclamer des faveurs fiscales auprès de l'Etat. Le nom de l'actuel ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui était alors ministre des Comptes publics, est cité. En attendant de savoir si le PSG a réellement bénéficié de faveur de l'Etat français, on ne peut que constater que l'étau se resserre autour du Qatar et de ses agissements pointés du doigt jusqu'au Parlement européen...

Rejoignez le fil But ! Football Club sur WhatsApp pour ne rien rater des grosses infos sur vos clubs favoris.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

En plus d'avoir été un flop en raison de ses trop nombreuses absences pendant ses six années au club, Neymar pourrait valoir de graves ennuis au PSG mais surtout à sa direction, incarnée par Nasser al-Khelaïfi. Car celle-ci a demandé des faveurs à l'Etat français pour recruter le Brésilien.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.