Presnel Kimpembe (PSG)
Presnel Kimpembe (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
GLISSEMENT DE TERRAIN

PSG : Ramos a mis un taulier de Pochettino dans la panade

Sergio Ramos dans l’incapacité physique de revenir à la compétition, Presnel Kimpembe a peut-être endossé un costume de leader infatigable trop grand pour lui dans les rangs du PSG.

Zapping But! Football Club Navas - Neuer : le duel en chiffres

Si le PSG n’a pu faire mieux qu’un point lors de son voyage à Leipzig mercredi, c’est parce qu’il a encaissé un but sur penalty dans le money time (2-2). Ce penalty a été provoqué de manière assez stupéfiante par Presnel Kimpembe, qui s’est appuyé sur un Christophe Nkunku qu’il doit dominer dans les airs. Ce trou d’air a consterné Pierre Ménès.

« Kimpembé, sur cette action, est dans une position assez ahurissante puisqu’il est derrière les attaquants allemands et qu’il escalade Nkunku sans toucher le ballon, a-t-il pesté sur son blog. Le défenseur parisien commet énormément d’erreurs depuis le début de la saison et c’est là qu’on se languit que Ramos revienne peut-être un jour et rebatte un peu les cartes dans ce secteur. »

Kimpembe, roi des penalties

L’Équipe ne dit pas autre chose et affirme même que l’absence de Ramos commence à peser dans les jambes de Kimpembe. « Il est aujourd’hui un élément sur-sollicité, peut-on lire dans le quotidien sportif. Il n’a manqué que 94 minutes de la saison parisienne. Assez aberrant et qui renvoie au coaching de Mauricio Pochettino et au déficit de confiance de l’Argentin envers d’autres défenseurs comme Abdou Diallo ou Thilo Kehrer. Le technicien parisien partage cette responsabilité avec ses dirigeants. Si Sergio Ramos était en état de poser un crampon sur une pelouse, pas sûr que « Presko » aurait tant joué… »

Pour couronner le tout, Kimpembe a provoqué pas moins de 3 penalties en Ligue des champions. À égalité avec Thiago Silva, il est le joueur du PSG qui en concède le plus depuis qu’Opta analyse la compétition en 2003/04. Vivement que Ramos vienne prendre le relais...

Pour résumer

Sergio Ramos dans l’incapacité physique de revenir à la compétition, Presnel Kimpembe a peut-être endossé un costume de leader infatigable trop grand pour lui dans les rangs du PSG. Surtout, il commence à ne plus progresser.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert