Marco Verratti et Neymar (PSG)
Marco Verratti et Neymar (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MESSIE

PSG - RB Leipzig (1-0) : dégoûté par Tuchel, Pierre Ménès a trouvé son nouveau sauveur

Pierre Ménès a torpillé Thomas Tuchel pour la prestation indigente du PSG mardi contre le RB Leizpig en Ligue des champions (1-0). Néanmoins, une lueur d’espoir subsiste.

Le PSG est toujours en course pour entrevoir les 8es de finale de la Ligue des champions. Grâce à leur court mais précieux succès contre le RB Leizpig hier au Parc des Princes (1-0), les hommes de Thomas Tuchel sont revenus à sa hauteur au classement du groupe H avec 6 points et ont même pris l’ascendant grâce au goal-average particulier (défaite 1-2 à l’aller). Dans le contenu, pourtant, on est encore loin du compte.

« Pendant tout le match, les Parisiens ont été indignes d’un finaliste de la Ligue des Champions, indignes des couleurs et du budget du PSG, s’est offusqué Pierre Ménès sur son blog.  J’entends certains dire que l’équipe est en autogestion… Si c’est le cas, ce ne sont certainement pas Neymar et Mbappé qui ont décidé de courir après la balle pendant 90 minutes. Et le pire, c’est que Paris mériterait d’être éliminé mais fait une bonne affaire en prenant le goal-average particulier à Leipzig… Bref, cette soirée m’a fait mal au football et j’ai suffisamment taillé le jeu sans ambition de l’équipe de France pour ne pas me réjouir de cette victoire minable. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« La seule bonne nouvelle est venue du retour de Verratti »

Excédé par la tactique de Thomas Tuchel, le consultant de Canal+ trouve néanmoins une lueur d’espoir dans la grisaille parisienne. « Finalement, la seule bonne nouvelle de la soirée est venue du retour de Verratti, a-t-il poursuivi. Le petit Italien a tout de suite enchaîné les passes et les dribbles. Dans cette équipe qui sera hors du coup physiquement jusqu’à la trêve hivernale, pendant laquelle elle aura droit à un vrai repos, l’apport de Verratti peut être un facteur très important pour les prochains matchs du PSG. Seize minutes de jeu pleines d’espoir pour lui et pour la qualité de jeu pour le moment inexistante de cette équipe. »

Pour résumer

Pierre Ménès estime que Marco Verratti est le sauveur du PSG, victorieux indigent contre le RB Leipzig mardi en Ligue des champions (1-0).

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert