Messi face au RB Leipzig
Messi face au RB LeipzigCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

PSG - RB Leipzig (3-2) : une belle victoire qui cache 3 grosses lacunes

Ce soir, le PSG a remporté un match mal embarqué face au RB Leipzig (3-2), qui s’est procuré toutes les grosses occasions. S’il est très bien parti pour la qualification pour les 8es de finale, il va lui falloir corriger le tir à plusieurs niveaux pour espérer aller au bout dans cette compétition.

Zapping But! Football Club PSG : les 10 plus grosses ventes des Rouge et Bleu

Bien sûr, la qualification pour les 8es de finale de la Champions League est en très bonne voie après cette victoire à domicile contre le RB Leipzig (3-2). Bien sûr, le PSG est encore en rodage après son été monstrueux et il lui manquait Neymar ce soir. Mais il a tout de même affiché de sérieuses lacunes qui font tache à ce niveau. Et qui nécessitent des réglages très rapides de la part de Mauricio Pochettino et des principaux intéressés.

Mieux intégrer Lionel Messi

Ce soir, la relation Mbappé-Messi a été quasi inexistante, hormis sur l’égalisation à 2-2, quand le Français a bien servi son aîné. Et c’est plutôt de la faute de l’Argentin, empêtré dans la nasse allemande malgré son doublé. On s’en doutait mais ça se vérifie : le sextuple Ballon d’Or a beaucoup de mal à se faire au jeu, ou plutôt au non-jeu, du PSG. Difficile d’oublier les automatismes barcelonais. A l’image de ce qu’il a longtemps connu en sélection, Messi n’existe à Paris que par ses exploits individuels, pas encore par ses une-deux répétés avec ses partenaires ou ses plongées dans le couloir opposé, comme avec Jordi Alba. Si le PSG veut aller au bout en C1, il lui faudra faire de son joyau ultime le centre de son jeu. La présence de Neymar aiderait, mais il n’y a pas que ça. Comme à Barcelone, il faut que tous les ballons passent par lui…

Renforcer la défense

On imagine que dans l’esprit de Pochettino et Leonardo, la défense devait compter trois centraux, Kimpembé, Marquinhos et Ramos, plus deux pistons, Hakimi et Mendes. Sauf que l’Espagnol est toujours sur le flanc et que la défense, à quatre du coup, affiche des lacunes rédhibitoires à ce niveau. Les deux buts allemands sont venus de changements d’ailes n’ayant rencontré aucune opposition puisque les latéraux étaient aux avant-postes. Quant à Kimpembé, il est souvent limite à ce niveau, surtout quand il est opposé à des attaquants virevoltants comme ce soir. Bref, Marquinhos était trop seul. Et un seul très bon défenseur, en Champions League, ça ne passera pas, surtout lors des matches à élimination directe

Mettre plus d’impact au milieu

Voilà un match où Georginio Wijnaldum aurait pu briller. Le Néerlandais, qui supporte mal ses premiers pas de remplaçant à Paris, aurait mis de l’impact face aux Allemands qui, par tradition, n’en manquent jamais. Pochettino a préféré la triplette Herrera-Verratti-Gueye, plus technique, ce fut un choix perdant. Il aurait fallu du muscle, ce qu’il s’est décidé à faire à l’heure de jeu avec les entrées de Wijnaldum, donc, mais aussi de Danilo. Et dans la foulée, Paris a égalisé puis a pris l’avantage…

Le PSG doit faire mieux malgré la victoire

Succès en trompe-l'œil ce soir pour le PSG, qui a vu le RB Leipzig se procurer de nombreuses grosses occasions. Le club de la capitale doit s'améliorer dans tous les secteurs du jeu, de l'intégration de Lionel Messi à sa défense et son milieu.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet