Steve Mandanda (Stade Rennais)
Steve Mandanda (Stade Rennais)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SIFFLET

PSG - Stade Rennais : la polémique arbitrale enfle, les Parisiens pointés du doigt !

Si Gonçalo Ramos est parvenu à égaliser contre le Stade Rennais, dimanche au Parc des Princes dans le cadre de la 23e journée de L1 (1-1), une polémique arbitrale est déjà née. Explications.

Zapping But! Football Club PSG : le palmarès complet des Parisiens

Le penalty transformé accordé au PSG hier à la 90e +6, après consultation du VAR, pour une faute discutable de Steve Mandanda sur Gonçalo Ramos n’a pas fini de faire causer. « La manière dont on prend ce penalty fait que ce résultat nous frustre, c’est un penalty de grandes équipes ça, dans certains stades, pas partout, et c’est dommage…», a commenté Julien Stéphan après la rencontre.

Une dizaine de minutes plus tôt, l’attaquant portugais avait déjà plongé après un contact supposé avec Guéla Doué et récolté un penalty, avant que M. Dechepy ne revienne sur sa décision après consultation du VAR, carton jaune pour Ramos à la clé. Cette fois ce fut l’inverse et cette décision fait polémique. « Il n'y a ni faute d'Alidu Seidu, ni faute de Mandanda, souffle Kévin Diaz au micro de RMC Sport. C'est l'attaquant (Ramos) qui simule un penalty et qui l'obtient à l'ancienne grâce à un outil moderne s'appelle l'arbitrage vidéo ! »

Retrouvez toute l'actualité du PSG

« Penalty après un plongeon de Gonçalo Ravanelli »

Même son de cloche chez le journaliste Patrick Juillard : « Ça ne s'arrange pas pour l'arbitrage en Ligue 1. Penalty pour le PSG après un plongeon de Gonçalo Ravanelli. Après avoir pris la décision de ne pas l'accorder, M. Dechépy s'est déjugé. Va comprendre ! »

 

 

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Si l'attaquant portugais Gonçalo Ramos est parvenu à égaliser contre le Stade Rennais, dimanche après-midi au Parc des Princes dans le cadre de la 23e journée de L1 (1-1), une polémique arbitrale est déjà née. Explications.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.