Neymar
NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
HEUREUX

PSG : un message de Neymar laisse augurer des retrouvailles avec Messi

L'attaquant du PSG Neymar, qui devait manquer encore plusieurs semaines de compétition, a annoncé sur les réseaux sociaux s'être entraîné normalement. De là à imaginer être présent pour affronter Lionel Messi le

La cause semblait entendue : blessé le 10 février à Caen (1-0) en 32es de finale de la Coupe de France, Neymar devait manquer un mois de compétition. Pas de retrouvailles, donc, pour le génie brésilien avec le FC Barcelone et son ami Lionel Messi. Surtout que Mauricio Pochettino a fait savoir en conférence de presse après la large victoire au Camp Nou (4-1) qu'il était hors de question de hâter le retour de son attaquant : « La récupération de Neymar est planifiée par notre staff médical. La priorité, c'est le joueur, qu'il récupère de la meilleure manière possible. Il ne faut pas associé ça aux matches que nous allons jouer. Il reviendra quand il reviendra ». Mais il semblerait que l'Auriverde ait décidé que ce retour se ferait très prochainement.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

"Je me suis entraîné heureux…"

Ce mercredi, l'ancien joueur de Santos a en effet écrit sur Instagram : "Je me suis réveillé heureux, je me suis entraîné heureux… mais pourquoi donc ?". Un message auquel le compte Twitter brésilien du PSG a répondu avec trois émoticônes de personnages rigolant avec la main devant la bouche. La possibilité d'un retour anticipé vient naturellement à l'esprit avec ce type de message.

Surtout que le match retour des 8es de finale de la Champions League contre le Barça aura lieu le 10 mars au Parc des Princes. Cela laisse donc encore du temps à Neymar pour retrouver la plénitude de ses moyens et même refouler les pelouses avant d'aspirer à une titularisation face à son ami Messi.

Pour résumer

Blessé face à Caen en Coupe de France, Neymar devait manquer un mois de compétition. Mais il s'entraîne déjà à nouveau avec le PSG.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet