Nasser al-KhelaïfiCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PROJET

PSG : une première offre dérisoire pour le rachat du Parc des Princes, à quoi joue Al-Khelaïfi ?

Le PSG a bien fait une offre pour acheter le Parc des Princes. Mais son montant interpelle...

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 Uber Eats

L'Equipe révèle ce jeudi soir que l'offre du PSG pour racheter le Parc des Princes à la Ville de Paris, propriétaire du stade de la Porte de Saint-Cloud, était d'environ 40 M€. Un montant très éloigné des attentes (entre 200 et 350 M€). Selon L'Equipe, cette offre très faible a une explication : « Les propriétaires du PSG sont prêts à investir 500 M€ - ils en ont déjà mis 85 M€ dans la rénovation du Parc pour l'Euro 2016 - pour se doter du stade dont ils rêvent (au moins 60 000 places). Il est donc assez légitime qu'ils espèrent acheter le Parc, pour lequel il bénéficie d'un bail emphytéotique de 30 ans, au meilleur prix. La sortie de Nasser al-Khelaïfi sur le sujet mercredi ressemble ainsi à un coup de pression, afin de pousser Anne Hidalgo et ses équipes à revoir à la baisse leurs prétentions. »

Il aurait froissé Anne Hidalgo

Une attitude qui surprend... « La Maire de Paris n'est pas du genre à céder aux coups de pression, soutient L'Equipe. La sortie d'al-Khelaïfi a dû d'autant plus la surprendre que les deux entretiennent des relations proches et de confiance depuis plusieurs années. Ils échangent en direct. Et le boss du PSG a toujours pris soin, malgré son amitié avec Nicolas Sarkozy, de ne pas délaisser la Première Dame de Paris, d'un autre bord politique que l'ex-président de la République. « Cette attitude est vraiment difficile à comprendre. Pourquoi faire cette sortie d'un coup ? A moins que Nasser al-Khelaïfi possède un agenda caché. Peut-être cherche-t-il à donner des gages aux investisseurs avec lesquels il discute pour céder une part minoritaire du club ? », s'interroge un connaisseur des deux camps, cité par le média.

Pour résumer

Le PSG a bien fait une offre pour acheter le Parc des Princes. Mais son montant interpelle... "La sortie de Nasser al-Khelaïfi sur le sujet mercredi ressemble ainsi à un coup de pression, afin de pousser Anne Hidalgo et ses équipes à revoir à la baisse leurs prétentions", estime L'Equipe.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.