Danilo
DaniloCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POLEMIQUE

RB Leipzig - PSG (2-1) : Danilo se désolidarise de Tuchel !

Interrogé hier soir sur sa faible performance en défense centrale contre le RB Leizpig (1-2), Danilo a tenu à rappeler qu'il était un milieu de terrain, mettant ainsi à mal son entraîneur au PSG, Thomas Tuchel.

Deux défaites en Champions League et on oublie les discours langue de bois ! Au Paris Saint-Germain, la pression commence à peser sacrément sur les épaules de joueurs et d'un entraîneur qui étaient pourtant en finale de la C1 il y a deux mois et demi, ce qui aurait dû leur octroyer un peu de crédit. Le revers sur la pelouse de Leipzig (1-2) hier soir a placé le club de la capitale en fâcheuse posture dans son groupe (3e), si bien que c'est désormais chacun pour soi, comme l'a illustré Danilo dans son analyse d'après-match.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

"Défenseur, ce n'est pas ma position"

Interrogé sur sa responsabilité engagée sur les deux buts encaissés, le Portugais a lâché au micro de Téléfoot : "Défenseur, ce n'est pas ma position. Moi, je suis milieu de terrain. L'entraîneur me demande de jouer en défense centrale, je m'applique à faire ce que le coach me demandeJe connais le rôle basique d'un défenseur. J'essaie de m'habituer aux demandes du coach. Mes partenaires m'aident beaucoup".

Autant, donc, pour ceux qui assuraient que Danilo avait été recruté pour jouer en défense. La fracture avec Thomas Tuchel, qui s'entête à aligner le milieu en défense centrale et à mettre Marquinhos devant son arrière-garde, s'agrandit. Même si, au moins lors du prochain match de C1, l'absence de Presnel Kimpembé pour cause de suspension pourrait simplifier les choix de l'Allemand, il n'empêche qu'il s'isole de plus en plus au sein du club en conservant cette tactique guère payante.

Pour résumer

Recruté cet été, le Portugais Danilo a justifié sa mauvaise prestation contre le RB Leipzig (1-2) hier soir en rappelant qu'il était un milieu de terrain.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet