FC Barcelone, PSG - Mercato : la bataille pour Messi entre Abu Dhabi et le Qatar fait rage !
Le Cheick Al Thani, propriétaire du PSGCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DUEL EN HAUT LIEU

FC Barcelone, PSG - Mercato : la bataille pour Messi entre Abu Dhabi et le Qatar fait rage !

Lionel Messi (33 ans) pousse pour que le FC Barcelone accepte un départ à l’amiable. En coulisses, Abu Dhabi et le Qatar sont prêts à s’écharper.

Le feuilleton Lionel Messi (33 ans) n’est pas prêt de s’arrêter. Depuis mardi, jour de l’annonce de ses velléités de départ du FC Barcelone, plus un seul jour ne passe sans que la presse espagnole n’évoque le sujet. Celui-ci est toujours aussi brûlant puisque Ronald Koeman entend de nouveau entrer dans l'arène. 

En retrait ces derniers jours car à Amsterdam pour des raisons personnelles, le Néerlandais est revenu à Barcelone et veut s'entretenir de nouveau avec la star argentine et Josep Maria Bartomeu pour trouver un moyen de convaincre Messi de rester. L’affaire ne s’annonce pas simple quand on sait que « La Pulga » est convoitée par la Juventus Turin mais ne souhaiterait signer qu’à Manchester City, sous pavillon d’Abu Dhabi. 

 
VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Pour l’instabt, Abu Dhabi domine le Qatar

Le PSG ne semble donc pas avoir suffisamment d’arguments pour séduire Messi et cela ne serait pas vraiment pour plaire aux dirigeants qataris. Selon AS, les deux grands rivaux se livrent une bataille sans merci à coup de pétrodollars pour rafler la mise Messi. Le vainqueur de cette bataille serait vu comme hégémonique au Moyen-Orient. C’est donc pour l’instant Mansour bin Zayed bin Sultan Al Nahyan qui domine le bras de fer devant Tamin bin Hamad Al Thani. 

Le Barça ne veut aucun joueur dans la balance

Pour SPORT, le transfert est encore loin d’être fait puisque le Barça veut retenir Messi à tout prix. Pour preuve, il n’acceptera aucun joueur en échange malgré des intérêts pour Eric Garcia ou encore Gabriel Jesus. Après avoir voulu procédé de la sorte pour faire revenir Neymar l’été dernier, le club catalan se refuse donc à opérer de cette manière aujourd’hui.