Joao Palhinha avec le Portugal
Joao Palhinha avec le PortugalCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DÉFENSE D'ENTRER

PSG - Mercato : une recrue estampillée LOSC met un stop à l’émir du Qatar et ses millions !

Annoncé dans le viseur du PSG au mercato, le Portugais João Palhinha (Sporting, 26 ans) a évoqué son avenir au sortir de la rencontre en Irlande (0-0) lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

Zapping But! Football Club PSG : les joueurs en fin de contrat en 2021

Les supporters du LOSC se rappellent de João Palhinha, relié à leur club fétiche au mercato d'été 2018. À l'époque, Christophe Galtier souhaitait renforcer son milieu de terrain et avait demandé à Luis Campos de creuser cette piste prometteuse au poste de milieu défensif.

Depuis, le LOSC est passé à autre chose... mais le PSG a pris le relais. Comme déjà évoqué le 2 novembre dernier par O Jogo, le club de la capitale a couché le nom de Palhinha (26 ans) sur ses tablettes en vue du mercato. Malgré des arguments imparables, que tout le monde connaît, ce serait déjà peine perdue.

Sous contrat jusqu'en juin 2025, le milieu de terrain possède une clause libératoire fixée à 60 M€ et voudrait en effet déjà prolonger son bail d'une année supplémentaire avec les Leões ! « Il faut poser la question au président. Bien sûr que j'aimerais prolonger. Je suis en sélection et je ne devrais même pas parler de ça, mais vous savez bien ce que le club signifie pour moi», a lancé l’intéressé jeudi soir au micro de la RTP.

Ce dimanche, le Portugal reçoit la Serbie à Lisbonne dans une finale pour la qualification à la Coupe du Monde de la zone Europe. Venez parier chez France Pari. La cote de la Seleçcao est à 1,40 contre 4,10 le nul et 6,50 pour la formation des Balkans.

 

Pour résumer

Annoncé dans le viseur du PSG au mercato, le Portugais João Palhinha (Sporting, 26 ans) a évoqué son avenir au sortir de la rencontre en Irlande (0-0) lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Et n'a pas l'intention de rejoindre Paris.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert