Stade Rennais, Girondins, PSG, OM, OL : retournement de situation pour Ben Arfa ?
Hatem Ben ArfaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
NOUVEAU DÉPART

Stade Rennais, Girondins, PSG, OM, OL : retournement de situation pour Ben Arfa ?

Alors qu'il souhaite rebondir dans un club français après la fin de son aventure aux Girondins de Bordeaux, Hatem Ben Arfa (34 ans) pourrait finalement se laisser tenter par une offre alléchante d'un club roumain.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des transferts les plus chers

Après une saison pénible du côté de Bordeaux, où tout avait bien démarré avant que les choses ne se compliquent après les fêtes, Hatem Ben Arfa et le FCGB ont décidé de ne pas actionner la clause du contrat permettant au gaucher de rester une année de plus en Gironde. Voilà comment le talentueux meneur de jeu se retrouve une fois de plus sur le marché des transferts, à 34 ans, alors que la nouvelle saison a repris.

Contacté par deux clubs turcs, Ben Arfa aurait fait savoir qu'il souhaitait poursuivre sa carrière en France, histoire de découvrir un septième club après l'OL, l'OM, l'OGC Nice, le PSG, le Stade Rennais et, donc, les Girondins. Seulement, selon le média roumain Pro Sport relayé par Foot Mercato, une offre venue de Bucarest pourrait le faire réfléchir. Le Rapid lui offrirait un salaire mensuel de 10.000€ à 15.000€ (selon les sources) agrémenté de grosses primes liées au nombre d'apparition et d'un premier gros chèque pour sa signature. Surtout, chez le deuxième club le plus populaire de la capitale roumaine après le Steaua, HBA serait « une superstar que les spectaculaires fans du Rapid vont diviniser » et « c'est exactement ce que veut le Français en fin de carrière » selon Pro Sport. De quoi inciter Ben Arfa à revoir sa position ?

Ben Arfa vers le Rapid Bucarest ?

En quête d'un nouveau challenge après la fin de son aventure aux Girondins de Bordeaux, Hatem Ben Arfa souhaitait demeurer en France. Mais une belle offre du Rapid Bucarest pourrait l'inciter à revoir sa position et accepter le challenge roumain.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet