LOSC – RC Lens (4-0) : Yilmaz, absents, Bamba... Les enseignements du carton des Dogues face aux Sang et Or
Burak YilmazCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

LOSC – RC Lens (4-0) : Yilmaz, absents, Bamba... Les enseignements du carton des Dogues face aux Sang et Or

Le LOSC a nettement dominé le derby nordiste pour s'imposer face au RC Lens (4-0). Un match qui a fait apparaître des limites chez les Sang et Or.

Le LOSC a gagné la bataille du pressing

Outre le fait qu'elle opposait deux équipes de haut de tableau, cette opposition entre Dogues et Sang et Or était intéressante par la philosophie des deux équipes. LOSC et RC Lens bâtissent leur succès sur leur intensité, leur pressing et leur jeu de transition. A ce petit jeu, les Dogues ont emporté la bataille haut la main ce dimanche soir. Indiscutablement, il y a un niveau d'écart entre les deux formations et les hommes de Christophe Galtier ont essoré des Sang et Or qui n'ont jamais réussi à montrer leur verve habituelle. Les deux expulsions ont ensuite rendu la tâche impossible à des Sang et Or qui ont logiquement sombré.

Ganago et Medina, des manques visibles

Le RC Lens était privé, pour cette rencontre, de deux des meilleurs lensois depuis le début de saison. Ignatius Ganago, blessé, et Facundo Medina, suspendu, ont beaucoup manqué aux Sang et Or. La faculté de percussion de Ganago n'a pas été comblée par un Corentin Jean bien en difficulté dans son jeu tout en mobilité. L'impact de Medina a également laissé un grand vide même si Radovanovic n'a pas totalement démérité au moins dans les duels aériens. Si Medina fera son retour la semaine prochaine contre Nantes, Ganago devrait encore manquer à l'appel. Et les expulsions de Gradit et Michelin compliquent déjà les affaires de Franck Haise...

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Burak Yilmaz confirme son importance

Une fois de plus, il semble que le LOSC ait vu juste en matière de recrutement avec l'arrivée de Burak Yilmaz. L'attaquant turc prend ses marques et semble de plus en plus à l'aise avec ses partenaires. Yilmaz vient d'inscrire son troisième but en trois matchs et se montre en prime très utile dans le jeu par sa capacité à peser sur les défenses adverses. Tout le contraire d'un Jonathan David qui montre un déficit de confiance de plus en plus pesant au regard de l'investissement des Dogues cet été.

Bamba, joueur clé pour de grosses ambitions ?

Ce dimanche soir, le LOSC est leader de Ligue 1 avec deux points d'avance sur le duo PSG – Stade Rennais. Un état des lieux qui démontre la force collective d'une équipe lilloise qui peut nourrir de grands espoirs cette saison. Et une grosse équipe a forcément besoin d'un leader technique. Actuellement, il se nomme Jonathan Bamba qui, après une saison dernière délicate, se trouve dans tous les bons coups. Homme du match ce soir, Bamba totalise trois buts et quatre passes décisives cette saison. En sept journées, c'est un bilan honnête...