RC Lens – ASSE (2-0) : Ganago, Clauss, Sotoca... Les Tops et les Flops du succès des Sang et Or
Ignatius GanagoCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens – ASSE (2-0) : Ganago, Clauss, Sotoca... Les Tops et les Flops du succès des Sang et Or

Le RC Lens a de nouveau réalisé un match plein pour disposer de l'ASSE (2-0) et rejoindre le Stade Rennais en tête de Ligue 1.

Les tops

Le sacrifice d'Ignatius Ganago

Une nouvelle fois, Ignatius Ganago a été déterminant pour les Sang et Or. Une nouvelle fois, aussi, l'attaquant camerounais a dû céder sa place sur blessure. Mais ce coup-ci, pas de souci musculaire, plutôt une action où son sacrifice aura permis de débloquer le match. En prenant de vitesse Kolodziejczak, Ganago a obligé le défenseur à une intervention illicite. Problème, c'est également ce tacle qui l'a obligé à sortir. Telefoot pressentait une grosse entorse de la cheville qui inquiète, même si la trêve internationale arrive.

Le match plein de Jonathan Clauss

La blessure de Clément Michelin a facilité les affaires de Jonathan Clauss pour s'imposer dans le couloir droit du RC Lens. Il n'en reste pas moins que la recrue arrivée de Bielefeld cet été ne cesse de surprendre. Son activité est incessante dans son rôle de piston. Que ce soit pour proposer des solutions offensives ou pour harceler les joueurs adverses avec son pressing. Comme pour beaucoup de recrues estivales, le RC Lens semble avoir fait une très bonne pioche avec ce joueur libre de tout contrat qui plus est.

Sotoca respire enfin

Depuis le début de saison, Florian Sotoca ne compte pas ses efforts pour accompagner Ignatius Ganago. Seulement, l'attaquant du RC Lens a pêché dans la finition. D'autant plus frustrant que son premier but en Ligue 1 était en suspens. Ce samedi, on a longtemps cru que l'attaquant lensois allait prolonger son complexe devant le but. Deux occasions ratées dont une énorme à bout portant auraient pu le plomber. Finalement, sa tête victorieuse sur corner en fin de match a fait figure de véritable soulagement. Une joie d'ailleurs partagée par tout le groupe.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Les flops

Banza loupe l'occasion de marquer des points

Avec une équipe stéphanoise rapidement menée puis réduite à dix et même à neuf, Simon Banza avait l'occasion de montrer, en remplacement d'Ignatius Ganago, sa capacité à prendre le relais offensif. Seulement, le troisième attaquant dans la hiérarchie de Franck Haise a de nouveau montré un déchet dans la finition qui n'est pas franchement rassurant. De quoi justifier un peu plus l'arrivée d'Arnaud Kalimuendo ?

Un relâchement évitable en seconde période

Après avoir tout tenté pour faire le break en première période, ce qui a d'ailleurs échoué pour quelques centimètres seulement sur le but refusé de Medina, le RC Lens n'a pas réussi à maintenir la même étreinte au retour des vestiaires. Cela a débouché sur un petit quart d'heure où sans être dominé pour autant, les Sang et Or ont concédé quelques munitions aux Verts, notamment sur coups de pied arrêtés. Sans conséquence pour autant, avant que l'expulsion de Khazri ne vienne leur faciliter la tâche.