Cyprien face à Fofana
Cyprien face à FofanaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CALME

RC Lens : Cyprien explique comment le FC Nantes a retourné les Sang et Or

Le milieu de terrain du FC Nantes (et ancien du RC Lens) Wylan Cyprien a révélé que son équipe était impressionnée au départ par des Sang et Or qui avaient tenu tête au PSG une semaine plus tôt. Mais que tout a basculé à la pause.

Zapping But! Football Club RC Lens - La question de la semaine

Titulaire hier face à son club formateur, Wylan Cyprien a participé à la victoire du FC Nantes sur le RC Lens (3-2). Victoire inespérée à la pause puisque les Sang et Or menaient 2-0 et qu'ils avaient largement dominé les Canaris. Mais le milieu de terrain a expliqué ce qu'il s'est passé dans les vestiaires à la mi-temps pour que l'exploit devienne réalité. Une leçon à méditer pour les hommes de Franck Haise…

« On a eu beaucoup de mal à se mettre dans le match avec un système assez particulier. Ils jouaient vachement vers l’avant et dézonnaient énormément donc on avait un peu de mal. Puis ils mettent 2 buts sur leurs 2 premières frappes. Ça nous a mis un petit coup derrière la tête mais on est rentré à la mi-temps, on s’est calmé, on ne s’est pas affolé et on s’est dit que de toute façon on avait rien à perdre, qu’on allait certainement pas remonter en les regardant jouer donc on est allé les chercher beaucoup plus haut. On a réussi à marquer assez vite. On a eu un public extraordinaire qui a poussé et nous a galvanisés. Au début, on les a un peu trop regardés jouer, on avait en tête les images de leur match contre le PSG. C’est une équipe du Top 5. On s’était mis pour objectif de battre un des 5 premiers et l’enjeu a pris le dessus sur l’évènement. On n’était pas dans notre match mais être menés 2-0 nous a piqués au vif. »

Le FC Nantes impressionné par le RC Lens au début du match

Le Canari Wylan Cyprien, formé au RC Lens, retrouvait ses anciennes couleurs hier. Il a expliqué avoir été impressionné par les hommes de Franck Haise en première période mais qu'un sentiment de révolte avait animé son équipe à la pause.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet