RC Lens : Florian Sotoca va fêter un bel anniversaire contre le FC Metz
Florian SotocaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
IL Y A UN AN…

RC Lens : Florian Sotoca va fêter un bel anniversaire contre le FC Metz

Le 9 mars 2020, Florian Sotoca inscrivait le seul but du match contre Orléans (1-0), qui permettait au RC Lens de s'emparer de la 2e place de Ligue 2. C'était le dernier match avant la coupure imposée par la Covid-19, donc celui de la montée.

Zapping But! Football Club RC Lens : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

L'arrêt des championnats imposé par le gouvernement au printemps dernier a créé un joli chaos au sein du football français, Jean-Michel Aulas ne cessant de militer pour une reprise afin que son cher OL puisse décrocher un ticket européen. Mais il n'y a pas eu que des aspects négatifs à cette décision. Le RC Lens et Florian Sotoca peuvent en témoigner, eux qui ont fêté le 9 mars le premier anniversaire de la victoire sur Orléans (but de l'attaquant sur pénalty), synonyme de 2e place juste avant l'arrêt de la compétition. Le Sudiste est revenu sur ce grand moment de sa carrière dans La Voix du Nord.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC LENS

"C'est un moment très particulier"

« C’est un moment très particulier, car à cette époque-là, on est dans l’inquiétude en ne sachant pas si la saison va reprendre. Pour moi et mes proches, c’est un moment important d’être en Ligue 1. J’avais fait le choix difficile de repartir dans le monde amateur, et cinq ans après mon premier contrat professionnel à Montpellier, je retrouve la Ligue 1 avec le RC Lens. Je profite de tout ce qui m’arrive. Ce but m’a donné beaucoup de confiance et m’a boosté pour encore plus travailler afin d’être à la hauteur. On ne savait pas où on mettait les pieds. J’ai prouvé à travers mes prestations que je pouvais avoir cette place dans l’effectif… »

« La montée ne peut pas se résumer qu’à ce but. J’ai eu la chance de tirer le pénalty contre Orléans et de le mettre. Que ce serait-il passé si je l’avais loupé ? Ça n’aurait pas été le même discours. Je reste donc mesuré, même si c’est gratifiant pour moi d’avoir inscrit ce but de la montée. Les gens me disent encore merci un an après. C’est la plus belle chose que l’on puisse me dire. A travers les réseaux sociaux, je reçois beaucoup de messages et j’ai envie de rendre tout ce bonheur. »