RC Lens : Gradit explique comment le PSG a aidé les Sang et Or
Jonathan GraditCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet
UN SUCCES VITAL POUR LE MORAL

RC Lens : Gradit explique comment le PSG a aidé les Sang et Or

Le latéral droit du RC Lens Jonathan Gradit est revenu sur la victoire face au PSG (1-0) jeudi soir, estimant que cela avait ôté une sacrée pression des épaules des "Sang et Or".

Même s'il s'agissait d'une équipe bis du PSG, c'est un bel exploit qu'a signé le RC Lens (1-0) jeudi soir. La victoire était méritée et Bollaert a pu savourer ses retrouvailles avec la Ligue 1 de la meilleure des façons. En conférence de presse ce samedi, Jonathan Gradit a expliqué combien ce succès avait fait du bien à l'effectif du RCL. Car après la défaite inaugurale à Nice (0-1), un nouveau revers aurait pu plonger l'équipe dans le doute avant son déplacement à Lorient demain.

"Quand on lutte pour le maintien, il faut prendre les points le plus rapidement possible. Il ne faut pas tout le temps penser « maintien, maintien » mais il faut garder un état d’esprit irréprochable. Dans l’effectif, des joueurs jouent moins mais sont toujours prêts à pousser le groupe. Il faut aussi garder les pieds sur terre, se souvenir des galères vécues par le club, et même celles de la saison dernière car ça n’a pas été facile. Bien sûr, battre Paris était un exploit mais ce n’est pas une fin en soi, surtout quand on doit jouer à Lorient trois jours après avec l’objectif du maintien. Il faut garder les pieds sur terre. On a le droit aussi de rêver car on a un très bon effectif, avec un bon recrutement, mais d’abord, il faut assurer le maintien. On ne doit pas oublier tout ce qu’on a connu avant."

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC LENS

"Il faut vite se remobiliser"

Gradit estime que le Racing devra aborder le match au Moustoir comme celui contre le PSG jeudi : "Il faut vite se remobiliser, faire ce qu’on a fait contre Paris, c’est bien mais ce n’est pas non plus un exploit incroyable, tout gâcher en faisant un non match à Lorient serait dommage. Il faut entamer la rencontre de la meilleure des manières en gardant nos idées de jeu, en mettant beaucoup d'intensité avec un pressing assez haut."

"C’est toujours plus facile quand on gagne d’enchainer trois jours après. Avec une défaite, ça aurait peut-être été différent, le mental y fait beaucoup. Certainement qu’on sera plus fatigué que Lorient mais il ne faut pas se trouver d’excuse. Entre Nice et Paris, on a eu deux semaines et demi de coupure. On a pu recharger les batteries, avec quelques jours de repos. A nous de donner le maximum. On a la chance d’avoir un effectif assez large avec des joueurs qui peuvent remplacer poste pour poste avec la même qualité."