Pierre Ménès
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PLAISIR

RC Lens : la confidence mémorable de Pierre Ménès après le feu d’artifice contre Angers

Tenu en échec vendredi à Bollaert par le SCO d'Angers en ouverture de la 15e journée de Ligue 1 (2-2), le RC Lens n’a qu’à moitié oublié la gifle reçue dimanche dernier à Brest (0-4). Pierre Ménès s’est régalé.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

Le RC Lens va (un peu) mieux. Giflés dimanche dernier à Brest (0-4), les hommes de Franck Haise a ont à moitié rebondi hier à Bollaert contre le SCO d’Angers (2-2). La claque reçue dans le Finistère la semaine dernière était encore présente dans les têtes artésiennes.

« Prendre 4-0 n’est jamais anodin, et il y avait quand même de ça sur nos nombreuses erreurs techniques en première période, mais pas que, a estimé Haise en conférence de presse. À la mi-temps, je leur ai dit : contre cette équipe, il faudra batailler pour revenir. Ce sont les joueurs qui ont monté le curseur... Je trouve le résultat assez logique car ils nous ont posé beaucoup de problèmes en première période, a résumé l’entraîneur du Racing. Je suis très heureux de notre deuxième mi-temps car on a fait beaucoup de bonnes choses, je regrette juste notre naïveté sur leur deuxième but. »

Pierre Ménès, qui avait senti le nul venir, s’est tout de même régalé devant le spectacle offert par les deux équipes. Il signerait même tout de suite pour voir de tels matches tous les week-ends en Ligue 1 ! « Quel match que ce Lens-Angers disputé vendredi soir à Bollaert ! Vraiment à l’image de ce qu’on vit depuis le début de la saison en Ligue 1, avec des équipes avec des intentions de jeu, de l’engagement et une volonté offensive de tous les instants. Cette rencontre a vraiment donné beaucoup de plaisir aux spectateurs, a-t-il analysé sur son blog. À l’arrivée, le match nul est très équitable mais le plaisir ressenti est encore inégalable. »

Pour résumer

Tenu en échec vendredi à Bollaert en ouverture de la 15e journée de Ligue 1 (2-2), le RC Lens n’a qu’à moitié oublié la gifle reçue dimanche dernier à Brest (0-4). Pierre Ménès a pris son pied et n'a pas honte de le dire haut et fort.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert