Wesley Saïd
Wesley SaïdCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

RC Lens : les 5 choses à retenir de la probante victoire face à Metz (4-1)

Après sa défaite à Montpellier le week-end dernier, le RC Lens s'est brillamment relancé en battant le FC Metz (4-1) mais le score est plus flatteur que le scénario du match. Analyse.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

Wesley Saïd, invité surprise et héros du match

Faute d'un Gaël Kakuta à 100%, Franck Haise avait choisi de composer un 3-4-3 sans meneur de jeu et avec Wesley Saïd pour épauler Florian Sotoca et Arnaud Kalimuendo. Bien lui en a pris puisque c'est l'invité surprise qui a été l'homme du match avec son doublé. Deux buts d'opportuniste sur un travail de Kalimuendo (14e) et une action impulsée par Clauss et prolongée par Doucouré (37e).

Ignatius Ganago relance aussi la concurrence devant

S'il joue moins cette saison, Ignatius Ganago a saisi sa chance ce dimanche en inscrivant le but du K.O sur une passe laser de Cheick Doucouré (83e). Une réalisation qui va faire du bien au Camerounais, sorti sur blessure quelques minutes plus tard après un choc avec Oukidja, et relancer une concurrence toujours plus accrue aux avant-postes alors que Gaël Kakuta, Arnaud Kalimuendo et Florian Sotoca semblaient avoir un temps d'avance dans l'esprit de Franck Haise.

Des pistons toujours aussi actif

Malheureusement pour Deiver Machado, recruté cet été au Toulouse FC, il est peu probable que Franck Haise ne revoit ses choix dans les rôles de piston. Encore une fois, Jonathan Clauss a été hyperactif dans son couloir droit, délivrant la passe décisive du 4-1 mais le polonais Frankowski, qui s'est imposé à gauche depuis de longs matchs, a encore marqué d'un tacle rageur à la 90e minute...

Nicolas De Préville a quand même fait souffrir Lens

Ancien du LOSC, Nicolas De Préville a fait des misères à la défense lensoise. C'est lui qui a égalisé d'une frappe lointaine (33e), profitant d'un télescopage entre Jean-Louis Leca et Jonathan Gradit pour marquer d'une demi-volée dans le but vide. D'une manière générale, les Sang et Or ont eu du mal face à ses coups de butoir. Le Messin le plus dangereux a même trouvé le poteau d'un Leca battu (57e).

Heureusement qu'il y avait la VAR

Pour une fois, la VAR est intervenue à bon escient pour annuler le but du 2-2 de Pape Matar Sarr (65e). Alerté par Jean-Louis Leca d'une main de l'entrant messin, l'arbitre de la rencontre Monsieur Pignard n'avait pas vu le geste mais a pris conseil avec son car régie... avant d'aller voir les images et d'annuler logiquement le but. A 2-2 alors que Metz poussait, cela n'aurait pas été le même match.

Les cinq choses à retenir de Lens - Metz (4-1)

La concurrence offensive qui s'accroit avec Wesley Said et Ignatius Ganago, la force des couloirs, la défense qui flanche et la VAR qui fait du bien... Voici ce qu'il faut retenir de la large victoire du RC Lens ce dimanche à Bollaert contre le FC Metz (4-1).