RC Lens - OM (2-2) : les Tops et les Flops du match nul des Sang et Or
RC LensCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens - OM (2-2) : les Tops et les Flops du match nul des Sang et Or

Après une première période difficile, le RC Lens a eu le mérite d'aller chercher un résultat nul au courage à domicile face à l'OM (2-2).

Zapping But! Football Club RC Lens : le debrief du match face au Dijon FCO

Les Tops 

Les changements gagnants de Franck Haise 

Depuis le début de saison, c’est uniquement quand les choses allaient vraiment mal que Franck Haise a choisi d’opérer des changements profonds, notamment au niveau de son système. Ce mercredi soir, c’est dès la pause que le technicien a tout chamboulé. Fini le 3-5-2, place à un quasi 4-2-4 très offensif où Arnaud Kalimuendo a symbolisé le pari gagnant. Il a fallu moins d’une minute au jeune attaquant prêté par le PSG pour offrir un centre décisif sur son côté gauche. Passés de trop timorés à décomplexés en l’espace d’une mi-temps, les Sang et Or ont changé de visage. 

Sotoca récompensé de ses efforts 

Une fois encore, Florian Sotoca n’a pas compté ses courses tout au long du match. Ses appels, ses décrochages et ses replis défensifs sont toujours utiles aux Lensois. Mais l’attaquant des Sang et Or n’avait pas trouvé le chemin des filets sur ses cinq derniers matchs. Sotoca a rattrapé son mutisme qui datait de Lyon avec un but plein d’opportunisme ce soir. Plus globalement, l’attaquant montre par son comportement qu’il est un leader indispensable. Il le paie sans doute parfois par un manque de lucidité devant le but.

Facundo Medina, un goût d’automne 

Si Franck Haise continue de lui faire confiance ces dernières semaines, Facundo Medina n’a pas donné tous les gages de sérénité sur les dernières rencontres, avec des absences régulières qui font passer des sueurs froides dans le dos des supporters lensois. Mais ce mercredi, le défenseur argentin est monté en puissance de manière remarquable. Dans une première période difficile défensivement, Medina a su garder un certain sérieux, avec son agressivité défensive caractéristique. Au retour des vestiaires, il a été l’un des leaders de la révolte lensoise. Avec son but évidemment, mais aussi un comportement défensif exemplaire. De quoi rappeler son très bon début de saison.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Les Flops

Une passivité défensive qui se paie cash 

Être mené 0-2 à la pause pouvait être considéré comme sévère du côté des Sang et Or, qui n’avaient pas franchement été dominés par l’OM. Seulement, difficile d’espérer s’en sortir avec une passivité défensive qui ne pardonne pas face à des attaquants de la qualité de Milik ou Florian Thauvin. L’ailier champion du monde a pu trop facilement enchaîner contrôle et frappe croisée alors qu’aucun défenseur n’a anticipé le flair de l’attaquant polonais. 

Fofana, une nervosité qui aurait pu coûter cher 

Au moment du retour aux vestiaires à la pause, on pouvait sérieusement douter du fait que Seko Fofana allait pouvoir terminer la rencontre. Car en première période, le milieu de terrain a confondu engagement et excès d’agressivité. Rapidement averti, le costaud milieu lensois aurait pu récolter un second jaune avant même la mi-temps. Un engagement trop poussé qui aurait pu coûter cher aux Lensois. Heureusement, à l’image de toute son équipe, Fofana a montré un bien meilleur visage après la pause.