RC Lens – RC Strasbourg (0-1) : les Tops et les Flops de la défaite lensoise
Franck HaiseCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens – RC Strasbourg (0-1) : les Tops et les Flops de la défaite lensoise

Le RC Lens a concédé face au RC Strasbourg un troisième revers en quatre matchs à Bollaert (0-1). Au terme d'une soirée décevante.

Les Flops

Massadio Haidara

Le RC Lens a concédé de nombreuses situations face à une équipe strasbourgeoise bien organisée, et la défense des Sang et Or n'a globalement pas été à la fête. Mais Massadio Haidara concentre forcément les reproches les plus importants. Son placement sur le but de Habib Diallo est particulièrement suspect, en se collant trop à Loïc Badé plutôt que suivre l'ancien buteur messin. Une belle tentative de frappe en fin de match aurait pu sauver sa soirée, mais Kawashima s'est interposé.

Le milieu Fofana – Cahuzac a souffert

Durant une bonne partie de la rencontre, les Lensois ont souffert notamment parce qu'ils ont perdu la bataille du milieu de terrain. Le manque d'impact du duo Cahuzac – Fofana a été très visible sur plusieurs moments du match. Le capitaine lensois, de retour après avoir cédé sa place à Doucouré contre l'OL, n'a pas abattu son travail de l'ombre habituel. Et que dire de Seko Fofana qui a livré une nouvelle performance quelconque. Attendu pour être dominant dans l'entrejeu, la recrue la plus chère des Sang et Or a perdu de nombreux duels tout en restant bien discret balle au pied.

Gaël Kakuta

C'est assez rare pour être souligné, mais Gaël Kakuta a passé une soirée bien compliquée. Bien ciblé par les Strasbourgeois, le numéro 10 des Sang et Or a régulièrement montré des difficultés pour se positionner entre les lignes. Plus embêtant, le meneur de jeu lensois a rarement brillé par ses initiatives, avec quelques mauvais choix en terme d'utilisation du ballon qui ne sont pas coutumier pour Kakuta. Une soirée à oublier.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Les Tops

Un duo Sotoca – Kalimuendo volontaire

Répondant à une certaine logique après le match compliqué d'Ignatius Ganago contre l'OL, Franck Haise avait choisi d'aligner le duo Sotoca – Kalimuendo pour ce match face à Strasbourg. Si les Sang et Or n'ont pas trouvé la faille, le duo d'attaquants n'est pas le plus à blâmer. Sotoca a montré sa générosité habituelle et sans un Kawashima en verve, il aurait pu égaliser. Quant à Kalimuendo, ses facilités techniques et sa capacité à décrocher en font un attaquant qui reste très intéressant, même dans une soirée difficile.

Jean-Louis Leca a fait sa part du boulot

Ces derniers temps, les performances de Jean-Louis Leca sont doucement contestées dans la sphère lensoise. De nombreux supporters commencent à s'interroger sur le portier des Sang et Or qui ne dégage pas une grande assurance dans sa cage. Ce samedi soir, le gardien corse n'a rien à se reprocher. La frappe de Diallo en pleine lucarne ne lui a laissé aucune chance d'intervenir. En revanche, le gardien lensois a sorti deux très beaux arrêts face à Ajorque en tout début de match et face à Sissoko en fin de rencontre.

Sylla répond à la concurrence de Boura

Le poste de piston gauche peut donner lieu à un vrai débat avec le jeune Ismaël Boura qui a réussi une performance très intéressante ce mercredi contre l'OL. Mais Issiaga Sylla a montré ce soir que la concurrence lui faisait plutôt du bien. Le piston gauche n'a pas compté ses efforts tant offensifs que défensifs dans son couloir. Si tout n'a pas été parfait dans ses initiatives, Sylla reste un des joueurs les plus en vue ce soir.