RC Lens – Mercato : Haise compte bien voir revenir Robail, du soutien réclamé pour Seko Fofana
Gaëtan RobailCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
TRANSFERTS

RC Lens – Mercato : Haise compte bien voir revenir Robail, du soutien réclamé pour Seko Fofana

Gaëtan Robail, l'attaquant actuellement prêté par le RC Lens à Guingamp, semble toujours faire partie des plans du club nordiste.

C'est en tout cas ce qu'assure Florent Ghisolfi, le coordinateur sportif du RC Lens. Dans une interview accordée à la Voix du Nord, le dirigeant lensois assure que malgré son départ, Robail reste considéré en haute estime à Lens. « Gaëtan est un joueur qui «pue» le football. Il est dans le projet de Lens. Je me suis battu, la saison dernière, pour le faire venir ici. C’est le premier gros dossier que j’ai bouclé ici. Ce ne serait pas cohérent de lui dire l’inverse aujourd’hui. Sans lui, je le dis, on ne serait pas en Ligue 1. C’est quelqu’un qui a eu un état d’esprit incroyable. »

Assurant que Franck Haise est totalement de son avis, Ghisolfi explique que la décision de prêter Robail cette saison répond simplement à des impératifs tactiques. « Franck (Haise) et moi adorons Gaëtan. On aime l’homme et le joueur. Mais, dans notre système de jeu actuel, ce n’était pas le bon moment pour lui. Je lui ai vendu un projet quand il a signé ici. C’était de faire remonter son club en L1. Il a adhéré à ce projet et a fait remonter le club. On lui doit donc du respect », estime le dirigeant lensois.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Le RC Lens prend le temps pour Fofana

Par ailleurs Ghisolfi a évoqué le cas Seko Fofana. Assurant ne pas avoir d'inquiétude sur son retour en forme, le coordinateur sportif du RC Lens a réclamé le plus grand soutien aux supporters. « Sur Seko, je ne suis pas inquiet. C’est une lésion musculaire. Ce n’est pas grave. On ne prend pas de risques et on va le gérer intelligemment. C’est aussi là qu’on doit tous être derrière lui, où l’environnement – les supporters notamment – doit former une famille. Nos valeurs, c’est aussi ça. C’est d’être derrière l’un des nôtres quand il a un petit souci. Ce sera facile de crier partout qu’il est le meilleur quand il reviendra et sera au top. Mais c’est là, maintenant, dans ce petit coup dur qu’on doit être avec lui », prévient Ghisolfi.