Florent Ghisolfi et Arnaud Pouille, relation refroidie...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

RC Lens, OGC Nice : son départ, son pillage du Racing... Ghisolfi fait une grosse mise au point !

Vu comme un traitre au RC Lens, Florent Ghisolfi (OGC Nice) a accordé un long entretien à L'Equipe pour mettre les choses au clair sur son départ... Et évoquer les derniers évènements.

Zapping But! Football Club RC Lens : le palmarès complet des Sang et Or

Dans un entretien accordé à L'Equipe et Nice Matin, Florent Ghisolfi, le nouveau directeur sportif de l'OGC Nice, est revenu sur les circonstances compliquées de son départ du RC Lens. Un départ mal vécu chez les Sang et Or qui s'est accompagné d'une tentative de saignée de leur ancien coordinateur sportif.

« J'arrivais au bout d'un cycle de trois ans à Lens. On a fait des grandes choses, on a été au-delà de nos espérances et j'ai décidé de partir à Nice. C'est une décision difficile, je savais ce que je perdais à Lens, où j'ai participé à la construction du projet. J'ai estimé que c'était le bon moment pour prendre un virage vers un projet différent mais tout aussi ambitieux. C'est un choix professionnel et un choix de vie dans lequel je suis aligné. Il a été fait dans le bon timing. Pour un directeur sportif, changer de club après le mercato, c'est le moins pire des moments. J'ai fait du mieux possible à Lens, en mouillant le maillot jusqu'au bout », a fait savoir l'intéressé.

« Quand on part dans une totale indifférence, c'est mauvais signe »

Quant à la défiance qu'il suscite dans l'Artois, Florent Ghisolfi la prend aussi comme une marque de respect : « Quand on part dans une totale indifférence, c'est mauvais signe. Dans ce métier, on peut aussi partir avec une lettre à la main et la tête basse parce qu'on a fait du mauvais travail. J'ai reçu 100 % de témoignages positifs des gens du club parce qu'ils ont vu mon investissement pendant trois ans. Je sais où le club était quand je suis arrivé, je sais où il est aujourd'hui. Rien n'ébranlera le projet lensois qui est pérenne. C'est une fierté ».

Concernant Ghislain Dubois (préparateur physique) et Laurent Bessières (directeur de la cellule performance), Ghisolfi plaide le malentendu : « Ce sont des personnes qui sont venues à Lens alors que personne ne les connaissait. Aujourd'hui, Lens les juge importantes mais elles sont remplaçables, comme moi ou n'importe qui. Dans leur esprit, il a toujours été clair qu'ils me suivraient le jour où je changeais de projet, ce qu'ils ont fait ».

« Recruter à Lens ? Ce n'est pas mon objectif premier »

Quant à savoir s'il piochera à nouveau à Lens, l'intéressé est très clair : « Ce n'est pas mon objectif premier. Je suis bien placé pour savoir qu'il y a de très bons joueurs à Lens mais il y a déjà eu assez de rumeurs comme ça. Et puis je ne veux pas que certains agents ou joueurs puissent utiliser mon départ à Nice pour mettre la pression sur le club de Lens, ce serait contre-productif. Je ne veux pas entrer dans ces spéculations. Si demain, je dois recruter un joueur lensois, j'appellerai Arnaud Pouille (DG de Lens) ».

Ghisolfi n'a jamais manqué de respect au RC Lens

Vu comme un traitre au RC Lens, Florent Ghisolfi (OGC Nice) a accordé un long entretien à L'Equipe pour mettre les choses au clair sur son départ... Et évoquer les derniers évènements qui ont conduit à quelques tensions entre les deux clubs.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.