RC Strasbourg : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison
Ludovic AjorqueCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

RC Strasbourg : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

Pour Noël, « But ! Football Club » dresse un bilan club par club de la première partie de saison sur un air de western spaghetti estampillé Sergio Leone. L'épisode strasbourgeois.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le tirage au sort complet des 8èmes de finale

Le bon : Ludovic Ajorque

Si le début de saison alsacien est plutôt morose, le Réunionnais est l'un des rares à tenir son rang. Si on l'attendait en concurrence avec la recrue phare de l'été Habib Diallo, Ajorque a montré toute son intelligence en formant une doublette athlétique et complémentaire avec l'ancien Messin. Résultat : il a su profiter des 17 premières journées pour soigner ses stats (6 buts, 4 passes décisives).

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC STRASBOURG

La brute : Stefan Mitrovic

A l'instar de la défense du RCSA, le défenseur serbe a parfois été à la rue. Sur la première partie de saison, on se souviendra cependant d'une action qui lui a valu quatre matches de suspension mais également d'être adoubé par les plus grands bouchers du 20e siècle : un tacle par derrière affreux sur le rennais Serhou Guirassy. Rouge logique et cheville en vrac pour l'attaquant breton. En voilà un qui n'avait pas fait le voyage pour rien...

Le truand : Majeed Waris

Il y a moins d'un an, les supporters du FC Nantes s'étouffaient de voir débarquer leur ancien chouchou en Alsace. Après des premiers mois prometteurs, le Ghanéen avait même vu sa modeste option d'achat fixée à 2 M€ levée cet été mais depuis... Condamné à jouer les utilitaires avec l'avènement du duo Ajorque – Diallo, Waris se contente des miettes. Et quand Thierry Laurey le lance, il se fait découper pour une prestation affreuse au cœur d'une victoire 2-0 à Angers. C'est ce qu'on appelle un déclassement.