RC Strasbourg : l'appel à la révolte est lancé contre l’ASSE
Marc Keller (RC Strasbourg)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AMBITIONS

RC Strasbourg : l'appel à la révolte est lancé contre l’ASSE

Marc Keller est monté au créneau pour évoquer le début de saison poussif du RC Strasbourg et sa situation compliquée vis-à-vis de la crise sanitaire.

Le RC Strasbourg n’a pas encore décollé cette saison. Battu par le FC Lorient et l’OGC Nice lors de ses deux premières sorties en L1, le club alsacien doit impérativement se reprendre samedi face à l’ASSE (21h). Marc Keller n’est pas inquiet outre mesure mais appelle à la révolte de ses troupes.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC STRASBOURG

« Il faut entrer dans la saison à Saint-Étienne »

« Je pense qu'il y avait sûrement moyen de faire mieux, assure le président du RCSA dans les DNA. Durant quinze jours en août, Thierry Laurey n'a pas pu travailler avec un groupe homogène. J'espère que la coupure internationale a permis de remettre tout le monde au même niveau [...] Il faut entrer dans la saison à Saint-Étienne. Il y a l'effectif pour faire de belles choses. On doit juste se mettre en ordre de marche. » Par ailleurs, ce même Keller n’a pas caché son inquiétude concernant la situation du RC Strasbourg depuis le début de la crise sanitaire, notamment à cause du manque à gagner liée à la jauge du public à la Meinau. 

 

La Meinau coupée en deux pour la bonne cause ?

« La difficulté réside dans le fait que notre projet économique s'appuie sur un stade plein, a-t-il poursuivi. Forcément, quand tu passes à 5 000 spectateurs, cela a un impact sur un budget classique de début de saison. Voilà pourquoi on l'a présenté à la DNCG en le dégradant déjà de 30 à 33 % pour anticiper les conséquences de l'épidémie. Le club cherche des solutions et espère pouvoir accueillir Dijon devant près de 8 000 spectateurs. Avec l'idée de "deux stades en un" avec deux zones, une accueillant 5 000 personnes et l'autre de 3000, totalement hermétiques. »