Dani Carvajal face à Alméria
Dani Carvajal face à AlmériaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

Grâce à l'arbitrage, le Real Madrid renverse Alméria

Mené 0-2 à la pause, le Real Madrid a réussi à s'imposer 3-2 contre Alméria grâce à un arbitrage ultra favorable. Mais succès n'occulte pas plusieurs contre-performances chez les Merengue.

Zapping But! Football Club Les meilleurs moment de Gareth Bale

Au vu de ce qu'il a montré ce dimanche sur la pelouse du Bernabeu, difficile de croire qu'Alméria est bon dernier de Liga ! L'équipe andalouse a en effet réalisé une très grande prestation face aux Merengue. Dans le contenu, c'est même largement meilleur que ce qu'on peut voir chez la plupart des équipes de Ligue 1. Seulement voilà, les Rouge et Blanc ont eu droit à un arbitrage maison qui a permis au Real Madrid de revenir dans la partie, puis d'éviter de se faire à nouveau larguer au tableau d'affichage, avant de finalement s'imposer.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Un arbitrage catastrophique

Alméria menait 2-0 à la pause grâce à des buts de Ramazani (45 secondes !) et Gonzalez (45e). Le scandale arbitral a commencé à la 57e avec un pénalty accordé au Real pour une main involontaire d'un défenseur dans un duel aérien. Bellingham l'a transformé. Dans la foulée, la lanterne rouge a inscrit un superbe troisième but en contre-attaque, refusé par l'arbitre pour une main dans le visage de Bellingham au départ de l'action. Enfin, l'égalisation de Vinicius (67e) a été accordée alors que le Brésilien a marqué du bas de l'épaule. A chaque fois, le sifflet a consulté la VAR, ce qui rend d'autant plus incompréhensibles ses décisions... En revanche, rien à dire sur le but à la... 100e de Carvajal.

Pour le Real Madrid, ce bon résultat final ne saurait faire oublier plusieurs contre-performances individuelles. Plusieurs Merengue ont grandement déçu dans cette rencontre, en commençant par Nacho, dont la mauvaise relance a été à l'origine du deuxième but (superbe) d'Alméria. Le défenseur central a d'ailleurs été sorti à la pause. Jude Bellingham n'a pas eu sa justesse habituelle (même son pénalty était mal tiré) et il a passé beaucoup de temps à râler. Rodrygo a été très peu en vue et d'ailleurs remplacé à la mi-temps lui aussi. Quant à Aurélien Tchouaméni, déjà enrhumé par Antoine Griezmann jeudi, il a confirmé ses lacunes en termes de replacement et de couverture défensive...

Rejoignez le fil But ! Football Club sur WhatsApp pour ne rien rater des grosses infos sur vos clubs favoris.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le Real Madrid s'est imposé dans la difficulté ce dimanche face à Alméria (3-2) au Bernabeu. Les Andalous sont pourtant bon derniers de la Liga et ils n'ont toujours pas remporté un match cette saison. Malgré cela, les Merengue ont eu besoin d'un arbitrage favorable pour prendre les trois points...

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.