Real Madrid – FC Séville (2-2) : le titre s'éloigne, Zinédine Zidane peste contre la VAR
Zinédine ZidaneCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
COLERE FROIDE

Real Madrid – FC Séville (2-2) : le titre s'éloigne, Zinédine Zidane peste contre la VAR

Accroché par le FC Séville (2-2), le Real Madrid a laissé passer l'occasion de prendre seul la tête en Liga. Zidane ne digère pas l'arbitrage...

Zapping But! Football Club Real Madrid : les transferts les plus chers des Merengues

Si la course au titre de Liga aurait pu bousculer lors de la 35e journée disputée ce week-end, c'est finalement le statu-quo au sein des équipes de tête. Alors que le FC Barcelone et l'Atletico Madrid se sont neutralisés samedi (0-0), le Real Madrid de Zinédine Zidane n'a pu faire mieux que de partager les points hier face à Séville (2-2) grâce notamment à un but d'Eden Hazard dans les arrêts de jeu (90e+4)... Mais c'est une action un quart d'heure plus tôt qui a fait dégoupiller le placide Zizou.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Zidane ne digère pas l'arbitrage

En effet, à la 78e minute, alors que le Real pense bénéficier d'un penalty pour une faute de Bounou sur Karim Benzema, la VAR revient très loin dans l'action pour siffler contre la Maison blanche une faute de main d'Eder Militao sur le corner précédent. De 2-1 pour le Real, on passe alors à 2-1 pour Séville avec la transformation d'Ivan Rakitic.

La goutte d'eau pour Zinédine Zidane : « Je ne comprends pas. S'il y a main, il y en effet main de Militao mais il y a aussi main de Séville. Ce que m'a dit l'arbitre ne m'a pas convaincu. Normalement, je ne parle jamais de cela, mais aujourd'hui je suis un peu en colère. Je fais confiance au football, à tous les gens qui y travaillent... J'ai vu une main de Séville, une main du Real Madrid, et ils ont sifflé contre nous. C'est comme ça », a lâché le technicien, qui s'était préalablement calmé avant de faire face aux micros.

Pour résumer

Pour Zinédine Zidane, une décision de la VAR contre le Real Madrid pourrait bien peser très lourd sur la fin de saison.