Real Madrid - Getafe (2-0) : les Français sauvent la tête de Zidane
Raphaël VaraneCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SOLIDARITÉ

Real Madrid - Getafe (2-0) : les Français sauvent la tête de Zidane

Raphaël Varane samedi sur la pelouse de Huesca (2-1), Karim Benzema et Ferland Mendy ce soir contre Getafe (2-0) : les Français du Real Madrid font tout leur possible pour que Zinédine Zidane conserve son poste.

Zapping But! Football Club Real Madrid : le palmarès complet des Merengues

Si Zinédine Zidane s'est emporté contre les journalistes vendredi dernier, leur demandant que s'ils voulaient le voir partir, ils n'avaient qu'à le lui dire en face, les rumeurs concernant sa destitution viennent du Real Madrid lui-même. En effet, plusieurs dirigeants proches de Florentino Pérez n'apprécient pas le Français, malgré un palmarès inattaquable lors de ses deux mandats. Mais ainsi va la vie du plus titré des clubs espagnols. Heureusement, si certains dirigeants ne l'apprécient pas, le Français peut compter sur ses compatriotes.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Après Varane, Benzema et Mendy !

Samedi, sur la pelouse de Huesca, qui menait 1-0 et venait de frapper deux fois les montants, c'est Raphaël Varane qui est monté de sa défense pour renverser une situation compromise. L'ancien Lensois a égalisé puis donné la victoire à ses couleurs à sept minutes de la fin, évitant une crise qui n'aurait pas manqué d'éclater en cas de mauvais résultat contre la lanterne rouge.

Et ce soir, ce sont les deux autres Tricolores de l'effectif, Karim Benzema et Ferland Mendy qui ont offert les trois points au Real, qui revient ainsi à cinq longueurs de l'Atlético (qui a toutefois un match en plus à jouer). L'attaquant a frappé la barre de la tête à la 14e minute, a vu une frappe détournée en corner par le porter adverse en début de seconde période mais il ne s'est pas découragé. A l'heure de jeu, sur un centre de son "ennemi" Vinicius Jr, il a ouvert la marque d'une joli tête. Six minutes plus tard, Ferland Mendy a doublé la mise sur une jolie action, conclue d'un pied droit décroisé. Deux matches, six points pris, quatre buts inscrits, tous par les trois Français de l'effectif. Si ce n'est pas de la solidarité, ça !