Real Madrid : la petite phrase de Cristiano Ronaldo qui a tout changé pour Benzema
CR7 et BenzemaCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MÉTAMORPHOSE

Real Madrid : la petite phrase de Cristiano Ronaldo qui a tout changé pour Benzema

Lors de leur passage commun au Real Madrid, Cristiano Ronaldo et Karim Benzema se son nourris des qualités de l’un et de l’autre pendant des années. Le Français en récolte aujourd’hui les lauriers.

Zapping But! Football Club Real Madrid : les 10 plus grosses ventes des Merengues

Karim Benzema (33 ans) devant Cristiano Ronaldo (36 ans) dans la course au prochain Ballon d’Or. Qui l’eut cru il y a encore quelques mois lorsque l’attaquant portugais marchait sur l’eau sous le maillot du Real Madrid ?

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts mais l’attaquant tricolore réalise une année telle qu’il a réussi à dépasser le maître. Car c’est bel et bien CR7 qui lui a presque tout appris lors de leur passage commun à la Casa Blanca (2009-2018).

« Si tu continues comme ça, tu n’y arriveras pas »

Pendant neuf ans, CR7 a passé le plus clair de son temps à prodiguer des conseils à KB9 pour qu’il franchisse un cap digne de son talent. L’un d’eux aurait d’ailleurs été décisif dans l’évolution de l’ancien crack de l’OL...

« Le changement de Benzema vient de l’amélioration de son professionnalisme, juge Jorge Valdano dans As. Ce gars-là a joué avec Cristiano Ronaldo, le super-professionnel par excellence. Et CR7, qu’il admire beaucoup, lui a dit un jour : ‘Mec, si tu continues comme ça, tu n’y arriveras pas au Real Madrid.’ Karim a appris de ce conseil. Les gens intelligents savent changer pour leur bien et le départ de Ronaldo fut aussi important pour Benzema parce qu’il l’a obligé à assumer plus un rôle de leader. »

Pour résumer

Lors de leur passage commun au Real Madrid, Cristiano Ronaldo et Karim Benzema se son nourris des qualités de l’un et de l’autre pendant des années. Le Français en récolte aujourd’hui les lauriers au point d'avoir presque dépassé le maître.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert