Eduardo Camavinga (Real Madrid)
Eduardo Camavinga (Real Madrid)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PERTE DE CONTRÔLE

Stade Rennais : Camavinga perd les pédales au Real Madrid !

Eduardo Camavinga (18 ans), d’ordinaire si calme au Stade Rennais et en équipe de France, réalise un début de saison pour le moins inquiétant au Real Madrid. Surtout pour ses adversaires.

Zapping But! Football Club Real Madrid : l'historique des blessures d'Eden Hazard

Mais qu’arrive-t-il à Eduardo Camavinga ? La presse espagnole s’est posé la question cette semaine. Et pas qu'un peu. D’ordinaire si calme au Stade Rennais et en équipe de France, le milieu de terrain de 18 ans cumule les cartons jaunes depuis son arrivée à la Casa Blanca. « Camavinga perd le contrôle », a même expliqué As hier. « Alerte jaune », a confirmé Marca.

Se sentant obligé de prouver qu'il peut être titulaire dans sa nouvelle écurie, l'intéressé force parfois son jeu et déborde d'agressivité. « Il s’agit sans doute d’un réflexe acquis en Ligue 1, où la rugosité excessive utilisée n’est plus à démontrer et a déjà trahi Neymar ces dernières années », analyse Marco Ruiz. Le journaliste d’As fait ainsi remarquer que Camavinga est le deuxième joueur des cinq grands championnats européens le plus sanctionné puisqu’il écope d’un avertissement toutes les 60 minutes !

Seule la recrue de l’Atlético Madrid Matheus Cunha fait pire (deux cartons toutes les 56 minutes). Preuve de cette inquiétude,  Carlo Ancelotti a même eu peur de voir son poulain faire expulser mercredi contre l’Osasuna Pampelune (0-0). « Il ne va pas finir le match s'il continue comme ça », a pesté le technicien italien sur le banc du Real Madrid capté par les médias espagnols. Résultat, il a rappelé Camavinga sur le banc de touche à la mi-temps...

 

Pour résumer

Eduardo Camavinga (18 ans), d’ordinaire si calme au Stade Rennais et en équipe de France, réalise un début de saison pour le moins inquiétant au Real Madrid. Surtout pour ses adversaires directs, cibles de son agressivité débordante.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert