Real Madrid – Mercato : fini les Galactiques, place à la classe économique ?
Florentino PerezCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
TRANSFERTS

Real Madrid – Mercato : fini les Galactiques, place à la classe économique ?

Si le Real Madrid donnait l'impression se préparer à un Mercato d'été 2021 dispendieux, la réalité serait toute autre. Avec le Covid, la Maison blanche est rentrée en cure d'austérité. Une période qui pourrait durer...

La phrase :

« Nous devions être cohérents et c'est pourquoi nous avons vendu et prêté des joueurs, ce dont l'entité avait besoin. Le club a toujours été très actif dans le domaine des transferts, mais nous devions être prudents. C'était un exercice de responsabilité et de cohérence ».

Emilio Butragueno (directeur des relations institutionnelles du Real Madrid)

Les besoins : un défenseur central, une sentinelle et un avant-centre

Quand on regarde l'effectif du Real Madrid, on perçoit plusieurs manques. Devant, Karim Benzema est aujourd'hui trop seul, pas franchement mis en danger par les jeunes Brésiliens (Vinicius, Rodrygo), Luka Jovic ou encore Mariano Diaz. Au milieu, les Merengue sont désarmés quand Casemiro n'est pas là et derrière l'éventuel successeur de Sergio Ramos se fait toujours attendre. En fin de contrat en juin prochain, le capitaine est d'ailleurs en discussions pour prolonger son contrat mais Florentino Perez attend de lui qu'il baisse son imposant salaire (16 à 17 M€ brut par an) pour rester.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Les moyens : des finances en berne

Comme le rival barcelonais, le Real a durement subi la crise économique de la Covid-19. Initialement, les Merengue s'étaient projetés sur un budget de 900 M€ pour cette saison mais le coronavirus a poussé Florentino Perez à baisser drastiquement ses prévisions pour atteindre (à peine) les 616,8 M€.

Pas franchement fan du marché d'hiver, le président madrilène ne dépensera pas en janvier ... Mais commencera peut-être à discuter en prévision des dossiers sensibles de l'été 2021. Alors que le Real a réduit drastiquement son train de vie l'été dernier et espère encore le faire en janvier avec les départs d'Isco, Marcelo voire Mariano, il n'est pas dit que la Maison blanche ne parvienne à déminer suffisamment le terrain pour attirer les Mbappé, Haaland, Pogba ou Camavinga tant souhaités. Le Real est peut-être rentré dans la période d'austérité la plus marquée de son histoire récente...

Le dossier phare de janvier : Pogba ou Camavinga, un premier choix à faire avant l'attaquant

S'il est peu probable que le Real Madrid ne parvienne à anticiper le dossier du « n°9 » (Mbappé ou Haaland), plat de résistance de l'été 2021, les Merengue seront sans doute obligé de se positionner dès janvier pour sa sentinelle française. En effet, parce que Mino Raiola a mis le feu en annonçant la fin de l'aventure de Paul Pogba à Manchester United, le dossier du Champion du Monde français va s'accélérer prochainement.

Entre l'expérimenté Pogba, que le Real Madrid suit depuis des années, et la sensation Eduardo Camavinga, appelé à devenir l'un des meilleurs à son poste pour les dix ans à venir, la Maison blanche devra faire un choix. Si le Rennais de 18 ans ne partira probablement pas en janvier, l'arrivée dans l'entourage du joueur des anglais du Stellar Group (menés par l'avocat de Gareth Bale Jonathan Barnett) poussera tous les courtisans à avancer leurs pions dès janvier. Le Real devra se manifester sous peine de voir la pépite lui glisser entre les doigts.