Real Madrid - Mercato : un ancien du PSG ravive les tensions entre Pérez et Zidane
Florentino Pérez et Zinédine ZidaneCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RIVALITE

Real Madrid - Mercato : un ancien du PSG ravive les tensions entre Pérez et Zidane

L'entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, aimerait recruter un attaquant de complément, Edinson Cavani (ex-PSG) en l'occurrence. Mais son président, Florentino Pérez, s'y oppose pour le moment.

Hier, Zinédine Zidane était présent en conférence de presse, à 24h du déplacement du Real Madrid sur la pelouse du Betis Séville. Le Français a été interrogé sur la nécessité de recruter un attaquant pour seconder Karim Benzema. Une rumeur a annoncé un intérêt des champions d'Espagne pour Edinson Cavani, toujours sans club depuis son départ du PSG fin juin.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Effectif insuffisant pour Zidane

La semaine passée, le Real Madrid a été tenu en échec sur la pelouse de la Sociedad (0-0). Au retour du pays Basque, Florentino Pérez et Zinédine Zidane se seraient entretenus pour faire le point sur la fin du mercato. Etant entendu que le président merengue n'a aucune envie de dépenser de l'argent cet été.

Mais Zidane n'est pas de cet avis. Avec Karim Benzema comme titulaire, Borja Mayoral, Mariano et Luka Jovic comme remplaçants, le Français ne se sent pas suffisamment armé pour mener de front Liga et Champions League. Il a vu qu'Edinson Cavani était toujours libre et se dit qu'il ferait une excellente affaire avec l'Uruguayen. Mais reste le plus difficile : convaincre son président.

Effectif insuffisant pour Zidane

La semaine passée, le Real Madrid a été tenu en échec sur la pelouse de la Sociedad (0-0). Au retour du pays Basque, Florentino Pérez et Zinédine Zidane se seraient entretenus pour faire le point sur la fin du mercato. Etant entendu que le président merengue n'a aucune envie de dépenser de l'argent cet été.

Mais Zidane n'est pas de cet avis. Avec Karim Benzema comme titulaire, Borja Mayoral, Mariano et Luka Jovic comme remplaçants, le Français ne se sent pas suffisamment armé pour mener de front Liga et Champions League. Il a vu qu'Edinson Cavani était toujours libre et se dit qu'il ferait une excellente affaire avec l'Uruguayen. Mais reste le plus difficile : convaincre son président.